Accueil > Dossiers > Amérique du Nord

Amérique du Nord

18 avril 2015

Canada : Ressemblements contre la nouvelle loi "anti-terroriste"

Les opposants au projet de loi "anti-terroriste" C-51 se sont réunis encore une fois devant les bureaux du premier ministre, aujourd’hui samedi à Ottawa. Les manifestants se sont rendu devant l’Ambassade américaine pour dénoncer le texte qui donnerait notamment au Service canadien du renseignement de sécurité (SCRS) plus de pouvoirs pour surveiller et bloquer les complots de terrorisme, plutôt que de seulement rassembler des informations sur les suspects. D’autres manifestations ont lieu dans plus de 30 villes partout au pays, dont Montréal et Halifax.

Les partis d’opposition suggéraient des amendements, mais les conservateurs ont utilisé leur majorité au comité de la sécurité publique pour en écarter plusieurs, à l’exception de quelques-uns qui seront finalement modifiés. Parmi les modifications, le gouvernement a assoupli sa position sur la participation à des manifestations. Le gouvernement a aussi apporté un amendement au texte pour préciser le rôle et la portée des interventions du SCRS précisant qu’il n’a pas de pouvoirs policiers, donc pas de pouvoirs d’arrestation. La troisième lecture du projet de loi est prévue au retour en chambre lundi prochain, il devrait être adopté d’ici l’été.

Rassemblement à Halifax Rassemblement à Halifax

16 avril 2015

USA : Des manifestants contre des violences policières bloquent le pont de Brooklyn

Plusieurs centaines de personnes ont manifesté mardi à New York contre la brutalité policière, après la mort récente de deux Noirs non armés aux États-Unis. Plusieurs dizaines de manifestations similaires étaient prévues mardi aux États-Unis, notamment à Los Angeles et Chicago. À New York, les manifestants, pour la plupart jeunes, noirs, latinos et blancs, portaient des pancartes où l’on pouvait lire « arrêtez les meurtres de la police », ou « la vie des Noirs compte », mais aussi des appels à la libération de Mumia Abu Jamal (photo). A l’appel de l’organisation Stop Mass Incarceration Network, ils avaient prévu de se rendre devant le siège de la police, mais certains manifestants se sont rendus sur le pont de Brooklyn, perturbant la circulation. Plusieurs ont été arrêtés à ce moment. Selon les organisateurs de la journée, la police a tiré sur plus de 90 personnes non armées depuis le mois de janvier.

La manifestation de ce mardi à New-York La manifestation de ce mardi à New-York .

Tags de cet article: - - Nos sources
15 avril 2015

USA/Cuba : L’ile en phase d’être retirée des "états terroristes"

Partie du processus de rapprochement actuel de Cuba vers les Etats-Unis, le Président Obama vient de demander au congrès américain le retrait de la liste noire des "États soutenant le terrorisme". Cuba y était présent depuis 1982 pour avoir accordé l’asile à des militants de l’ETA, des FARC et d’autres mouvements de guérilla d’Amérique latine, et des réfugiés politiques états-uniens, à commencer par Assata Shakur, après son évasion en 1979.

Tags de cet article: - - Nos sources
12 avril 2015

USA : Les dernières informations sur Mumia Abu Jamal

Le 30 mars, Mumia Abu Jamal -prisonnier politique aux Etats-Unis depuis 33 ans dont 30 dans le couloir de la mort- était hospitalisé d’urgence. Cette hospitalisation faisait suite à un choc diabétique à la suite duquel il est tombé dans le coma. Mumia a perdu 22 kg, cela fait des mois que plusieurs maladies ne sont pas traitées comme elles devraient l’être. Il y a quelques semaines, de terribles crises d’eczéma l’empêchaient même de recevoir des visites.

Une fois à l’hôpital, la famille de Mumia n’a pas pu lui rendre visite, et il n’a pas reçu les soins nécessaires à ce que sa santé ne soit plus menacée. Il est néanmoins sorti du coma. Les soutiens américains ont réussi à récolter via une campagne de crowdfunding les 20.000$ nécessaires à ce qu’il sait traité correctement. (Voir la campagne ici).

Malgré son état de santé déplorable, et qu’il soit trop faible pour marcher, Mumia a tout de même fait une intervention radiophonique pour dénoncer un énième meurtre d’un jeune homme noir par un policier. La militante qui recevait son appel lui a répondu "Sérieusement Mumia, tu veux bosser maintenant ?", ce à quoi il a répondu "Qu’est-ce-que tu veux, je suis un intello...". Cette intervention radiophonique est disponible ici.

Mumia menotté en prison

Tags de cet article: - - Nos sources
11 avril 2015

USA : La journée de solidarité avec les prisonniers anarchistes de longue peine aura lieu le 11 juin

Comme chaque année, un appel à une journée de solidarité avec les prisonniers anarchistes emprisonnés de "longues peines" est lancé par un collectif américain. Celui-ci met l’accent sur les prisonniers qui font partie des luttes eco-anarchiste et anti-carcérale. Éric McDavid, un prisonniers américains qui faisait 20 ans de prison a été libère cette année suite aux révélations publiques et incontestables du montage policier dont il faisait l’objet. Autre événement souligné par le communiqué, le fait que Marius Mason (qui était auparavant nommé "Marie") ait pu entreprendre la procédure de changement de sexe qu’il attendait.

La campagne soutient en particulier : Marius Mason (eco-anarchiste, USA), Sean Swain (anarchiste, USA), Michael Kimble (anarchiste accusé d’avoir tué un homophobe, USA), Jeremy Hammond (hacker anarchistes, USA), Thomas Meyer-Falk (Skin-head anarchiste, Allemagne), Walter Bond (Animal Liberation Front, USA), Alfredo Cospito & Nicola Gai (emprisonnés pour la jambisation d’un industriel du nucléaire en Italie revendiquée par la FAI).

Le collectif appelle à des actions le 11 juin et à envoyer le contenu des actions par e-mail. Plus d’infos ici.

L'une des affiches de l'édition 2014. L’une des affiches de l’édition 2014.

Tags de cet article: - - - Nos sources
11 avril 2015

Canada : Manif réprimée, site de la police hacké

Quelques centaines de manifestants avaient opté pour le Carré Saint-Louis comme point de départ à leur manifestation vers 21 heures, sans fournir d’itinéraire, ce qui fait qu’après cinq minutes, la manifestation était déclarée illégale. Puis, les manifestants, par petits groupes, se sont mis en route. Les nombreux policiers ont réussi à encercler deux de ces groupes. Les 82 personnes interpellées devront payer une contravention de 640 dollars en vertu du règlement P-6. Un jeune homme a été arrêté pour des infractions de menaces de mort et d’entrave au travail d’un policier. Et un véhicule de police a été vandalisé non loin de la Station centrale.

Par ailleurs, le site internet de la police de Montréal n’est plus fonctionnel depuis le milieu de la soirée de vendredi, victime d’une attaque informatique revendiquée par le groupe Anonymus Québec. Ce samedi soir, le site étair encore bloqué :
Voir le site de la police (ou il n’y a rien à voir)

Manifestation interdite d'hier soir à Montréal Manifestation interdite d’hier soir à Montréal

Tags de cet article: - - Nos sources
9 avril 2015

Canada : Affrontements à l’université de Montréal

Hier mercredi, l’UQAM avait décidé de faire respecter l’injonction ordonnée il y a une semaine par la Cour supérieure, qui empêche quiconque de perturber les activités sur le campus. Pour protester contre cette mesure, plus d’une centaine d’étudiants avaient marché dans l’université en après-midi. Les gardiens de sécurité les ont empêchés d’entrer dans les salles de classe et la police a été appelée en renfort lorsque la situation a tourné à l’affrontement. Le Service de police de la Ville de Montréal (SPVM) a procédé à 22 arrestations. Les policiers n’ont pas hésité à utiliser leur bâton télescopique et ont isolé les étudiants – qui étaient maintenant plusieurs centaines – à l’aide de barrières improvisées. L’escouade antiémeute est ensuite arrivée. Parmi les 22 personnes arrêtées 17 sont accusées d’attroupement illégal et méfait, quatre autres d’attroupement masqué et méfait.

Aujourd’hui jeudi une centaine de manifestants ont occupé un pavillon de l’université montréalaise UQAM pour protester entre autres contre les arrestations de la veille. Des bureaux et des chaises avaient été empilés dans les escaliers roulants. Les ascenseurs avaient été bloqués par des divans. Des murs ont été tagués et des objets été arrachés à coups de marteau. Les forces policières ont donné l’assaut peu après minuit, Des gaz lacrymogènes ont été lancés dans la rue pour disperser les manifestants qui s’y sont retrouvés.

Barricade à l'UQAM Barricade à l’UQAM

Tags de cet article: - - Nos sources
8 avril 2015

Canada : Incidents à la manifestation non-mixte anti-austérité

Les répercussions des décisions du gouvernement touchent particulièrement les femmes qui sont aussi les premières victimes des compressions au sein des organismes communautaires. La manifestation féministe de mardi soir est la première non-mixte dans le mouvement printanier contre l’austérité. Quelques centaines de femmes se sont d’abord rassemblées à la place Norman-Bethune, au centre-ville. Un fort cordon policier les a surveillées des deux côtés du cortège.

Les policiers ont tenté de canaliser le trajet des manifestantes en bloquant plusieurs rues, mais vers 22h00, certaines manifestantes, refusant de suivre la direction que voulaient leur imposer la police, ont créé une brèche dans un barrage. Au cours de cette brève bousculade, les policiers ont fait usage de poivre de Cayenne. La police a alors ordonné la dispersion de la foule, ce qu’elle a fait en utilisant du gaz lacrymogène. Une manifestante a été arrêtée pour voie de fait contre des policiers à vélo, et une autrepour avoir refusé d’obtempérer à un ordre d’un policier.

Incidents à la manifestation non-mixte anti-austérité Incidents à la manifestation non-mixte anti-austérité

Tags de cet article: - - Nos sources
3 avril 2015

Canada : Affrontements après la grande manifestation anti-austérité à Montréal

La manifestation, qui réunissait 75.000 personnes selon les orgnisateurs (syndicats, organisatinos sociales et étudiantes), est partie du Square Victoria à 13h. Vers 15h, le gris de la manifestation a mis fin à sa marche au parc Émilie-Gamelin, juste à côté de l’Université du Québec à Montréal et de la gare d’autobus. Un autre groupe a poursuivit sa marche jusqu’à l’avenue Maisonneuve, une artère importante, qui a été bloquée. Les policiers sont alors intervenus en lançant des capsules de gaz irritant. Après 16h, les manifestants ont regagné le terrain qu’ils avaient perdu, certains ont lancé des bouteilles et autres projectiles aux policiers. Des manifestants ont placé des tables et des clôtures métalliques devant les policiers pour former une barricade et les empêcher d’approcher. À 17h15, le Groupe tactique d’intervention a chargé les manifestants, retirant les barricades.

Il s’agissait de la plus importante manifestation à Montréal des deux dernières années. Deux personnes ont été interpellées en vertu du règlement municipal P-6, l’un pour port de masque, l’autre pour refus d’obtempérer. Les organisateurs n’ont pas donné l’itinéraire à l’avance au Service de police de la ville de Montréal, bien que cela contrevienne au règlement municipal encadrant les manifestations. Les policiers ont tout de même dû tolérer la manifestation.

Tags de cet article: - - Nos sources
31 mars 2015

USA : Mumia est dans un coma diabétique

Mumia est hospitalisé depuis hier à Philadelphie, à 13h (heure locale, il est maintenant 5h du matin). Cela fait donc 16h que Mumia est hospitalisé sans que sa famille ou son avocat n’aient pu le voir. On sait à présent que Mumia est dans un coma diabétique, son hospitalisation ne serait donc pas directement liée à la violente crise d’eczéma qu’il a subie ces dernières semaines. Il apparaît donc que la situation de Mumia est grave. Les militants américains continuent de faire sonner le téléphone de l’hôpital, laissant des centaines de messages pour réclamer que sa famille puissent le visiter.

Tags de cet article: - - Nos sources

0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ... | 480

SPIP | Plan du site | Qu'est-ce que le RSS?