Accueil > Dossiers > Amérique du Nord

Amérique du Nord

23 novembre 2016

USA : Encore des affrontements sur le site du "Dakota Access"

A Standing Rock (Dakota du Nord) les quelque 400 manifestants qui bloquaient un pont sur une autoroute d’État pour s’opposer à la construction du pipeline Dakota Access, ont été repoussés par les forces de l’ordre qui ont utilisé des canons à eau et des gaz lacrymogènes. L’affrontement sur le pont Backwater, bloqué depuis plusieurs semaines, a duré quelques heures emplissant le ciel de fumée et de gaz lacrymogènes. Un policier a été atteint à la tête par une pierre. Un manifestant a été arrêté.

Manifestation à Standing Rock Manifestation à Standing Rock

Tags de cet article: - - Nos sources
20 novembre 2016

USA : Le gouvernement publie des guidelines pour les smart-flingues

En juin, le Département d’Etat US proposait une liste de spécifications pour les fabricants de "smart guns" des pistolets futuristes et "intelligents" qui devraient introduire des fonctions de sécurité supplémentaires par rapport aux armes habituelles : notamment celles de pouvoir reconnaître leur propriétaire et de ne laisser que celui-ci appuyer sur la détente. La liste de spécifications vient d’être rendue officielle. Les smart-flingues seront donc dotés d’un appareil capable de désactiver l’arme à distance. Cet appareil peut éventuellement être appairé à un accessoire tel qu’un anneau, un bracelet ou un autre genre de token. L’arme ne serait alors fonctionnelle que lorsqu’elle se trouve à proximité immédiate de l’accessoire en question.

Les spécifications sont volontairement laxistes : elles ne sont pas obligatoires et incluent par exemple une spécification demandant que l’arme soit par défaut déverrouillée en cas de dysfonctionnement. Le Département a déclaré à ce sujet qu’il ne voulait pas "limiter l’innovation en imposant un standard trop tôt".

Un smartflingue Un smartflingue

19 novembre 2016

USA : Les installations de Signal ont quadruplé depuis l’élection de Trump

Moxie Marlinspike, l’un des fondateurs de Open Whispers Systems qui développe l’application Signal, a affirmé dans une interview que le nombre quotidien d’installations de l’app a quadruplé depuis l’élection de Trump. C’est la première fois de l’histoire de l’application que se produit une telle augmentation. Les craintes ont augmenté juste après les élections aux USA, puisque Donald Trump se retrouve de facto à la tête du plus gros arsenal de cyber-espionnage ayant jamais existé.

Nous ne pouvons que vous recommander nous aussi d’installer Signal : Android, iOS, Chrome.

Les messages peuvent maintenant s'effacer après une période définie. Les messages peuvent maintenant s’effacer après une période définie.

17 novembre 2016

USA : 28 arrestations sur le site du Dakota Access

Vingt-huit manifestants qui protestaient mardi contre l’oléoduc "Dakota Access" ont été arrêtés à l’ouest de Mandan (Dakota du Nord), au cours d’une journée où des manifestations ont été organisée dans tout le pays. A Mandan, des centaines de manifestants ont barré la voie ferrée avec une camionnette et des branches d’arbres près du chantier du pipelines. Les policiers en équipement antiémeute ont utilisé du gaz poivré et, dans un cas, un taser contre des manifestants qui refusaient de partir. Ecologistes et Amérindiens s’oppose à ce pipeline de 3,8 milliards de dollars destiné à transporter du pétrole du Dakota du Nord vers l’Illinois.

Le face à face à Mandan Le face à face à Mandan

Tags de cet article: - - Nos sources
14 novembre 2016

USA : Troisième jour d’incidents à Portland

Trois jours après l’élection de Donald Trump, des manifestations se poursuivent dans plusieurs villes des Etats-Unis. New York, Los Angeles, Atlanta, Miami... la contestation traverse le pays. A Portland, dans l’Oregon, où la police a fait usage depuis trois jours de de gaz lacrymogène et de grenades assourdissantes pour disperser la foule qui scande "Not my president", un manifestant a été blessé par balle. Tôt dans la matinée de samedi, quatre hommes sont sortis d’une voiture, armes à feu à la main. Ils se sont mis à crier sur des manifestants sur le pont et tiré plusieurs coups de feu. Les premiers tirs étaient apparemment dirigés vers le ciel, mais un manifestant a finalement été touché à la jambe. Les assaillants se sont rapidement enfuis. Le blessé a immédiatement été transporté à l’hôpital, ses jours ne sont pas en danger.

Le manifestant blessé Le manifestant blessé

Tags de cet article: - - Nos sources
11 novembre 2016

USA : Encore des incidents dans des manifestations anti-Trump

Les manifestations anti-Trump qui se sont transformées en émeutes dans dix villes américaines. Des rassemblements avec des dizaines de milliers de participants auraient été signalés dans au moins 16 villes. Des incidents ont été signalés lors des manifestations de New York, San Francisco, Oakland, Los Angeles, Seattle, Portland, Austin, Chicago, Boston et Philadelphie avec barricades enflammées, tags, incendie de distributeurs de journaux, blocage de routes et d’autoroutes, jets de projectiles contre la police etc. La police a mené plusieurs charges et procédé à des arrestations.

La police lance des grenades flash-bangs dans la foule à Portland, hier jeudi La police lance des grenades flash-bangs dans la foule à Portland, hier jeudi

Tags de cet article: - - Nos sources
9 novembre 2016

USA : Incidents à Oakland après l’élection de Trump

Des manifestations de protestation contre l’élection de Trump ont éclaté un peu partout aux Etats-Unis et notamment dans la capitale, à Washington. Il y a eu des incidents à Oakland (Californie) où la police a procédé à des arrestations pour "désobéissance et vandalisme". Une femme qui bloquait le trafic a été grièvement blessée après avoir été percutée par une voiture.

Les incidents à Oakland Les incidents à Oakland

Tags de cet article: - - Nos sources
6 novembre 2016

USA : Violents affrontements à l’université de la Nvelle-Orléans

Jusqu’au début années 80, David Duke a été l’une figure de proue des « Knights of the Ku Klux Klan ». Aujourd’hui candidat à l’élection au Sénat américain en Louisiane, il était donc appelé à débattre avant-hier l’université de Dillard, située à La Nouvelle-Orléans, une des « universités historiquement noires » du pays, créées à la fin de la guerre civile. Le débat a bien eu lieu, mais à huis clos : les étudiants protestataires ont manifesté leur mécontentement devant les portes de l’auditorium dans lequel se déroulait le débat. Les policiers présents sur place ont alors tenté de les repousser avec une utilisation massive de bombes lacrymogène et de tasers.

A l'université de Dillard, avant-hier A l’université de Dillard, avant-hier

4 novembre 2016

USA : Toujours des affrontements sur le site du Dakota Access

Des policiers en tenue anti-émeute se sont à nouveau affrontés mercredi avec des opposants au pipeline Dakota Access, usant de matraque et de gaz au poivre. L’affrontement s’est produit quelques heures après que la Commission de la fonction publique du Dakota du Nord ait critiqué la compagnie pipelinière pour n’avoir pas immédiatement signalé la découverte d’artefacts amérindiens (ce qui lui vaudra des amendes) et un jour après que le président Barack Obama ait soulevé la possibilité de dérouter le pipeline dans le sud du Dakota du Nord pour atténuer les préoccupations tribales.

Mercredi après-midi, les manifestants ont tenté de construire un pont piétonnier en bois à travers une rivière pour entrer sur le domaine du chantier, puis ont tenté de la traverser à la nage ou bateau quand les policiers ont démantelé le pont. Deux arrestations ont été signalées.

Manifestation contre le Dakota Access Manifestation contre le Dakota Access

Tags de cet article: - - Nos sources
3 novembre 2016

Canada : Création d’un centre de cybersurveillance au Québec

La Sûreté du Québec (SQ) est en train de regrouper ses meilleurs spécialistes pour créer un grand centre de « vigie et cybersurveillance » qui traquera toute forme de crime sur les réseaux sociaux et l’internet en général. Une vingtaine de policiers travailleront sous peu dans cette unité centralisée sous les ordres du capitaine Jean Lafrenière. Et les budgets seront au rendez-vous. Ces patrouilleurs du Net devront être à l’affût d’un ensemble de crimes, pas seulement de ce qu’on appelait autrefois la cybercriminalité. Des policiers du Service de police de la Ville de Montréal et de la Gendarmerie royale du Canada participent déjà à l’initiative, dont le succès reposera aussi beaucoup sur la collaboration de la population, selon le directeur général de la SQ, qui encourage les citoyens à dénoncer les gestes potentiellement criminels sur le web.

Le siège de la SQ Le siège de la SQ

Tags de cet article: - - Nos sources

0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ... | 590

SPIP | Plan du site | Qu'est-ce que le RSS?