Accueil > Dossiers > Amérique du Nord > USA : Plainte contre les psys qui ont mis au point les tortures de la (...)

28 octobre 2015

USA : Plainte contre les psys qui ont mis au point les tortures de la CIA

L’ACLU (American Civil Liberties Union) a déposé une plainte contre deux psychologues, James Mitchell et John Bruce Jessen, qui ont conçu pour la CIA des "techniques d’interrogatoire renforcées" et les ont testé illégalement sur des détenus. Ces méthodes ont été créées suite aux attentats du 11 septembre. L’un des trois plaignants, décédé d’hypothermie, de déshydratation, de malnutrition et d’immobilisation durant l’un de ces "interrogatoire renforcé" est représenté par sa famille. Les trois plaignants (l’Afghan décédé, un pêcheur Tanzanien enlevé par la CIA en Somalie ainsi qu’un Lybien qui a été à nouveau torturé à son retour en Lybie) ont tous les trois été "interrogés" dans des sites clandestins de la CIA.

Les deux psychologues ont gagné $85 millions lors de leurs contrats qui courraient de 2001 à 2010. Les "techniques d’interrogatoires renforcées" ont notamment été conçues sur base d’expériences sur les entraînements de chiens et consistaient entre autres choses à des viols anals, à diverses formes de simulation d’exécution, au waterboarding et aux électrocutions. Selon un rapport produit par le sénat américain en 2011, ces tortures n’ont produit aucun renseignement utilisable. C’est dans ce rapport qu’est apparut le rôle des deux psychologues.

La vidéo suivante (anglais sous-titré anglais) explique plus en détails les techniques développées et fait témoigner les deux plaignants encore en vie.

Le waterboarding faisait partie de l'arsenal des "interrogatoires renforcés". Le waterboarding faisait partie de l’arsenal des "interrogatoires renforcés".

SPIP | Plan du site | Qu'est-ce que le RSS?