Accueil > Dossiers > Turquie-Kurdistan > Turquie/Kurdistan : La province de Şırnak prend ses distances avec l’État (...)

11 août 2015

Turquie/Kurdistan : La province de Şırnak prend ses distances avec l’État turc

La province de Şırnak, frontalière de la Syrie et de l’Irak, très majoritairement kurde, et dont les élus sont pratiquement tous affiliés au DBP (le pendant kurde du HDP  ) a été visée -dans le ville de Silopi- par une attaque très dure de la police turque qui était venue armée jusqu’aux dents pour arrêter des militants du YDG-H   (voir notre précédent article). L’Assemblée populaire de Şırnak à annoncé qu’elle ne ferait plus confiance aux institutions turques et qu’elle s’auto-organisera autant que possible. Les médias turcs ont rapidement relayé cette annonce comme si c’était une déclaration d’indépendance ou d’autonomie, ce que les représentants de l’Assemblée ont démenti. "Nous n’avons pas déclaré l’autonomie ou l’indépendance, mais nous ne reconnaissons plus l’État fasciste, colonialiste et négationniste [...] nous allons nous gouverner nous-mêmes" a déclaré la co-présidente du DBP de Şırnak.

Voir notre dossier ’Notes sur le Kurdistan’.

Un blindé de la police turque à Silopi. Un blindé de la police turque à Silopi.

Voir le dossier: Turquie-Kurdistan avec les tags: - - - Nos sources
SPIP | Plan du site | Qu'est-ce que le RSS?