Accueil > Dossiers > Turquie-Kurdistan > Turquie : Erdogan bloque l’accès à de nombreux sites internet pour couvrir une (...)

10 octobre 2016

Turquie : Erdogan bloque l’accès à de nombreux sites internet pour couvrir une énorme fuite

Suite au piratage de 58.000 e-mails par RedHack (11Go), la Turquie a fait fermer plusieurs sites de partages de fichiers très largement utilisés. A savoir, Google Drive, Microsoft OneDrive, DropBox et GitHub. Les 58.000 e-mails datent d’une période allant d’avril 2000 jusqu’à septembre 2016. De ce qui a déjà été analysé, ils démontrent au moins les relations très amicales qu’entretient Erdogan avec les médias turcs à travers un choix très précis de l’information qui est publiée ou censurée dans la presse. D’autres e-mails dépeignent le trafic de pétrole que la Turquie entretient avec Daesh.

RedHack est un groupe de hackers communistes créé en 1997 et célèbre pour avoir été le premier groupe de pirates informatiques à avoir été considéré comme une organisation terroriste. Il s’attaque très régulièrement à l’état turc. L’authenticité de la fuite a été démontrée par l’ouverture d’une enquête contre RedHack. Ce lundi soir, l’accès aux services est rétabli ou en passe de l’être.

Le leaks est accessible sur le deep web, sur l’onion suivant : wikiturkcivwst4u.onion accessible en clair ici, via le protocole torrent via ce lien, ou sur GitHub à cette adresse..

RedHack RedHack

Voir le dossier: Turquie-Kurdistan avec les tags: - - - Nos sources
SPIP | Plan du site | Qu'est-ce que le RSS?