Accueil > Dossiers > Turquie-Kurdistan > Rojava : L’armée turque défend les positions islamistes à Jarabulus

27 octobre 2015

Rojava : L’armée turque défend les positions islamistes à Jarabulus

L’état turc a mis ses menaces à éxécution. Il y a quelques mois, la Turquie s’était inquiétée de l’extension des positions contrôlées par le PYD (Parti de Union Démocratique, proche du PKK  ) et ses branches armées, les YPG   et les YPJ. La ville de Tal Abyad -rebaptisée Girê Spi- contrôlée depuis le mois de juin par les Kurdes, a à présent été intégrée dans "l’administration autonome" du Rojava  . Si les cantons de Kobané et de Ciziré sont unifiés depuis plusieurs mois, le canton d’Efrin -également sous contrôle kurde- est séparé du reste du Rojava   d’une bande de territoire de 100 kilomètres longeant la frontière turque. Cette bandelette est le territoire manquant aux Kurdes pour revendiquer l’autonomie, ce que l’état turc cherche à tous prix à éviter en déclarant la bande ’zone tampon’. Cette bande est à l’heure actuelle sous le contrôle morcelé de l’Etat Islamique et du front Al-Nusra.

Il y a quelques jours, les YPG   ont tenté de traverser l’Euphrate, en direction de la ’zone tampon’ et de la ville de Jarabulus. Les bateaux des YPG   ont immédiatement été visés par des tirs turcs. Des tirs de représailles turcs ont également frappé les YPG   à Kobané et à Tal Abyad. Jarabulus est la première ville à l’ouest de l’Euphrate et est sous contrôle de l’Etat Islamique. C’est également la dernière ville à la frontière syrio-turque a être sous contrôle de l’Etat Islamique. Lorsque l’EI perdra cette ville, elle sera coupée de son plus puissant allié.

La vidéo suivante aurait été filmé sur place, on y voit un bus de l’AKP, le parti au pouvoir en Turquie, circuler sans trop de problèmes.

Carte du conflit. Carte du conflit.

Voir le dossier: Turquie-Kurdistan avec les tags: - Nos sources
SPIP | Plan du site | Qu'est-ce que le RSS?