Accueil > Dossiers > Monde arabe et Iran

Monde arabe et Iran

2 décembre 2016

Liban/Palestine : Décès de Rima, combattante des FARL

Les Fractions Armées Révolutionnaires Libanaises (FARL  ) ont publié ce 27 novembre dans le journal Al-Akhbar un communiqué sur le décès de Rima, une des membres fondatrices du groupe, née le 7 septembre 1959 au Liban. Les FARL   sont notamment connues par Georges Ibrahim Abdallah qui est emprisonné en France pour en avoir été membre et présumé leader. Rima a notamment participé à l’opération d’exécution de l’agent du Mossad   Yaacov Barsimentov. Elle a d’ailleurs été condamnée (avec Georges) pour cette exécution, mais n’a jamais été attrapée. Elle a toute sa vie réussi a échappé tant aux forces sionistes qu’aux agents d’Interpol.

Le communiqué peut être lu en Français sur le site de Coup Pour Coup 31.

Extrait :
C’est le décès d’une héroïne qui a marqué par son courage unique et exceptionnel les plus importantes de nos opérations contre l’ennemi sioniste israélien. Elle n’a jamais pris trêve de la lutte contre l’injustice même jusqu’à ses derniers moments. Se suffisant pour cette lutte : de son pain de séjour, ses habits qu’elle porte et son revolver. Tout comme les martyres, inconnus jusqu’à leur mort. Préférant ainsi lier son nom, uniquement, à la cause pour laquelle elle s’est dédiée. Avec une boussole toujours pointée vers la Palestine.

Rima, combattante des FARL Rima, combattante des FARL

Tags de cet article: - - - - - Nos sources
29 novembre 2016

Iran : Nouveau quartier d’isolement pour les prisonniers politiques

Un nouveau quartier a été construit dans la zone de quarantaine de la prison centrale de Dastgerd à Ispahan, appelé le "Service des renseignements du Corps des Gardiens de la Révolution". Une quinzaine de prisonniers accusés de charges politiques et sécuritaires sont détenus dans cette section à haute sécurité. Il n’y a aucune information sur l’identité de ces prisonniers.

La prison de Dastgerd à Ispahan La prison de Dastgerd à Ispahan

Tags de cet article: - - Nos sources
27 novembre 2016

Algérie : Répression d’une manifestation syndicale

Un impressionnant dispositif de sécurité a quadrillé Alger ce dimanche matin. Tous les cars en provenance de l’intérieur du pays ont subi la fouille des services de sécurité. Objectif ? Identifier les syndicalistes et empêcher coûte que coûte le rassemblement de l’intersyndicale devant l’assemblée nationale. De nombreux syndicalistes ont d’ailleurs été arrêtés et embarqués dans les commissariats d’Alger dès le matin. Des policiers en civil ont sévi sans ménagement. Le rassemblement n’aura finalement duré que peu de temps. Les syndicalistes et les travailleurs soulaient se rassembler devant le siège de l’assemblée nationale ce 27 novembre, journée de débat parlementaire sur le projet de loi annulant la retraite anticipée.

Les policiers en civil interviennent dans les rassemblements à Alger Les policiers en civil interviennent dans les rassemblements à Alger

Tags de cet article: - - - Nos sources
25 novembre 2016

Mauritanie : Verdict en appel pour les militants anti-esclavagistes

Vendredi passé, la Cour d’appel a libéré trois militants anti-esclavagistes et réduit la peine de 10 autres. Sur ces 10, sept ont été condamnés à un an de prison dont quatre mois ferme pour appartenance à une organisation non reconnue, deux ont été condamnés à trois ans de prison dont deux ans ferme pour attroupement non armé, avoir empêché la police de faire son travail et appartenance à une organisation non reconnue. Le dernier est condamné à six mois ferme pour avoir ordonné un regroupement non armé et appartenance à une organisation non reconnue. Tous vont devoir payer une forte amende.

En première instance, ils avaient été condamnés à des peines allant de trois à 15 ans d’emprisonnement(voir notre article) suite à une manifestation qui a eu lieu dans la capitale, Nouakchott, en juillet 2016 pour protester contre l’expulsion des habitants d’un bidonville. Pourtant, aucun des 13 militants n’était présent à cette manifestation. Cinq des sept personnes du bidonville qui ont été arrêtées sont aussi condamnées à des peines allant d’un à cinq ans d’emprisonnement par la Cour d’appel qui a ordonné une amende. Les deux autres ont été acquittés.

Manifestation en Mauritanie Manifestation en Mauritanie

Tags de cet article: - Nos sources
11 novembre 2016

Pays du Golfe : Répression des cyberactivistes

Dans les Etats du Conseil de coopération du Golfe (l’Arabie saoudite, Bahreïn, le Koweït, Oman, le Qatar et les Emirats arabes unis) qui interdisent pour la plupart les partis politiques et les manifestations, de nombreux dissidents se sont tournés vers les plateformes des réseaux sociaux. Des centaines d’entre eux ont été emprisonnées à l’issue de procédure incluant parfois des tortures et de retrait de nationalité. Parmi eux figurent l’opposant bahreïni Nabil Rajab, accusé d’avoir « insulté » les autorités de Manama et de Ryad, et l’activiste saoudien Walid Abulkhair qui purge une peine de 15 ans de prison, ou l’avocat émirati Mohammed al-Roken, emprisonné depuis 2013 pour « complot ».

Les gouvernements du CCG ont utilisé de la technologie de surveillance achetée à des entreprises occidentales et israéliennes pour suivre les activités en ligne de certains de leurs citoyens. A l’exception du Koweït, tous les gouvernements de cette région ont utilisé un logiciel intrusif qui permet à un gouvernement d’accéder aux emails, aux messages texte, à l’historique des appels (téléphoniques), aux listes de contacts, aux dossiers et, potentiellement, aux mots de passe de l’internaute surveillé.

Walid Abulkhai Walid Abulkhai

Tags de cet article: - - - - Nos sources
10 novembre 2016

Algérie : Résistance à l’évacuation d’immeubles occupés

Cinq policiers blessés ont été évacués à l’hôpital suite à des affrontements, lundi 7 novembre, entre la police et des habitants de la commune de Draria à Alger. Une centaine d’habitants de la commune ont fermé la route pour protester contre l’intervention de la police pour une expulsion d’habitants qui occupaient illégalement des immeubles. La foule a commencé à se rassembler à partir de 13h, des affrontements ont suivi dans l’après-midi. La police a fini par maîtriser la situation et rouvrir la route coupée à la circulation.

Blocage d'une route par les habitants de Draria Blocage d’une route par les habitants de Draria

Tags de cet article: - - Nos sources
10 novembre 2016

Iran : Esmaïl Abdi à nouveau emprisonné

Esmaïl Abdi, président du syndicat des enseignants en Iran et prof de math en banlieue de Téhéran, avait fait un premier séjour en prison pour avoir organisé les multiples manifestations réclamant un salaire aligné sur le seuil de pauvreté et non pas en-dessous comme c’est le cas, et le retrait de l’accusation d’atteinte à la sécurité nationale pour les militants syndicaux. Après une longue grève de la faim en prison, il avait été libéré sous caution (voir notre article). Le 9 novembre, six membres des services de renseignements ont débarqué chez lui sans le moindre mandat et ont procédé à une arrestation brutale. La cour d’appel venait peu avant de confirmer la peine de six années de prison.

Esmaïl Abdi Esmaïl Abdi

Tags de cet article: - - - Nos sources
9 novembre 2016

Mauritanie : Affrontements entre dockers et policiers

Des heurts ont opposé lundi, aux alentours du port de Nouakchott, des dockers grévistes à des unités de la gendarmerie. Les affrontements interviennent après le mouvement de grève décrété par les porteurs, pour protester contre la décision de la direction du port de débarquer les containers directement dans les magasins commerciaux, dans le centre ville. Cette mesure réduit de manière substantielle les revenus des dockers, lesquels déchargeaient auparavant les marchandises des navires dans les dépôts ouverts sur les quais avant leur transport de nouveau par des camions.

Les affrontements de lundi Les affrontements de lundi

Tags de cet article: - - Nos sources
9 novembre 2016

Palestine : Deux prisonniers FDLP arrêtent la grève de la faim

Samer Al-Issawi, habitant de Jérusalem-Est occupée et Munther Snawbar, originaire de Naplouse, tont tous deux membres du FDLP (Front Démocratique de Libération de la Palestine), ont cessé ce 8 novembre la grève de la faim qu’ils avaient entrepris il y a 11 jours en solidarité avec les prisonnières du centre de détention de Damon. Les revendications étaient de demander le transfert des prisonnières vers un centre de détention plus proche du tribunal où elles sont jugées (les longs trajets quotidiens dans des fourgons non-climatisés étaient très pénibles), qu’elles puissent recevoir un traitement médical et qu’elles puissent recevoir la visite de Médecins Sans Frontières.

Samer Al-Issawi est un prisonnier bien connu, nous lui avons consacré plusieurs articles ces dernières années.. Il avait notamment fait grève pendant 266 jours entre 2012 et 2013.

Samer Al-Issawi et Munther Snawbar Samer Al-Issawi et Munther Snawbar

Tags de cet article: - - Nos sources
1er novembre 2016

Palestine : Affrontements lors de manifestations anti-Abbas

De vifs affrontements ont éclaté mardi dans trois camps de réfugiés entre jeunes manifestants et forces de sécurité de l’Autorité palestinienne (AP). Au moins deux personnes auraient été blessées par des balles réelles au cours des affrontements, qui ont eu lieu dans les camps de réfugiés d’al-Amari, près de Ramallah, de Balata, près de Naplouse, et de Jénine. Les affrontements ont commencé quand l’AP a interdit une manifestation de soutien à Jihad Tummaleh, originaire du camp d’al-Amari, exclu sans explication dimanche du Fatah par le président Mahmoud Abbas. Très populaire, Jihad Tummaleh est entré au Parlement palestinien en 2006 en tant que représentant régional de Ramallah et El Bireh.

Le camp de Balata, lieu d'affrontements Le camp de Balata, lieu d’affrontements

Tags de cet article: - - Nos sources

0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ... | 990

SPIP | Plan du site | Qu'est-ce que le RSS?