Accueil > Dossiers > Turquie-Kurdistan > Kurdistan : Grandes rafles contre le HDP

4 novembre 2016

Kurdistan : Grandes rafles contre le HDP

Suivant un récent changement de la constitution pour lever l’immunité parlementaire par l’AKP (le parti Islamiste d’Erdogan) et par le CHP (le parti kémaliste social-démocrate) de nombreuses arrestations ont eu lieu cette nuit contre les élus du HDP  , le grand parti d’union de la gauche turque et kurde. Au moins 14 députés nationaux ont été arrêtés, dont les deux co-présidents Demirtas et Yüksekdag, le parti compte 59 députés (représentant 6 millions d’électeurs). D’autres arrestations ont eu lieu récemment, parmi les nombreux maires HDP   élus au Bakuré  . La quasi-totalité des réseaux sociaux ont été fermés pour l’occasion. Notamment Facebook, Twitter, WhatsApp, YouTube,... Pour se connecter, les internautes peuvent utiliser TOR et Tails en les téléchargeant depuis un miroir (ici).

À Amed/Diyarbakir (plus grande ville kurde au Kurdistan turc), les maires ont été arrêtés il y a quelques jours. Un attentat a visé la police hier soir, tuant 8 personnes (edit : l’attentat à en fait été revendiqué par Daesh), des manifestations ont immédiatement suivies, aussitôt attaquées par la police. Dans le même temps, l’armée turque intensifie ses frappes contre le canton d’Afrin au Rojava  .

De nombreux rassemblements ont lieu aujourd’hui : à Bruxelles il a lieu depuis 11h, Place du Luxembourg.

Les 11 premiers députés HDP arrêtés Les 11 premiers députés HDP arrêtés

Voir le dossier: Turquie-Kurdistan avec les tags: - - Nos sources
SPIP | Plan du site | Qu'est-ce que le RSS?