Accueil > Dossiers > Inde-Népal > Inde : Polémique autour d’une opération antiguérilla des paramilitaires

18 mars 2016

Inde : Polémique autour d’une opération antiguérilla des paramilitaires

L’unité d’élite anti-guérilla Cobra de la CRPF   a mené un raid contre une zone libérée maoïste à Sukma, dans le South Chhattisgarh. Elle revendique avoir tué onze maoïstes, dont un commandant de compagnie et un responsable administratif, pour une perte de trois paramilitaires tués et 13 blessés. Le raid visait de plus hauts dirigeants de l’insurrection maoïstes comme Ramanna, le secrétaire du Comité spécial zonal du Dandakaranya, ou Hidma, le commandant du bataillon local de l’Armée Populaire de Géruilla de Libération. L’opération a été écourté en raison des pertes et des difficultés : les paramilitaires ont dû retraiter jusqu’à Kistaram, où l’Indian Air Force avait placé des hélicoptères Mi17 pour les évacuer.

Les maoïstes ont publié une brochure de quatre pages publié dénonçant les massacres de la police locale et de la CRPF   dans la région. Les maoïstes y reconnaissent, en janvier et février, la perte de huit des leurs, mais indiquent que 40 autres personnes tués par les policiers et les paramilitaires étaient des villageois étrangers à l’insurrection. La police locale (une "gueguerre des polices" a lieu entre la police locale et la CRPF  ) elle-même conteste le bilan présenté par la CRPF  . Il semble en outre que plusieurs paramilitaires aient été touchés par des tirs amis...

Voir le dossier: Inde-Népal avec les tags: - - - Nos sources
SPIP | Plan du site | Qu'est-ce que le RSS?