Accueil > Dossiers > France - Autres sujets > France : Perquisitions dans une ferme bio et aux domiciles d’anarchistes (...)

26 novembre 2015

France : Perquisitions dans une ferme bio et aux domiciles d’anarchistes dans le Périgord

Déclenchée suite aux attentats islamistes du 13 novembre, l’état d’urgence a déjà servi à réprimer à plusieurs reprises des progressistes. A l’expulsion d’un squat par le RAID à Lille,l’annulation des mobilisations contre la COP21 et aux arrestations de manifestants qui avaient participé à un rassemblement interdit par les mesures d’exception, succède une nouvelle "opération anti-terroriste" contre une ferme bio du Périgord. Sur ordre du préfet du département, dix gendarmes se sont introduits ce mardi à 10h dans la ferme, à la recherche de "personnes, armes ou objets susceptibles d’être liés à des activités à caractère terroriste", en lien avec les attaques du 13 novembre. Au bout de 2h40 de recherches, l’un des gendarmes interroge les deux propriétaires "le G8, les sommets européens, les manifestations pour l’environnement, ça ne vous dit rien ?" avant de parler d’une action en particulier, le blocage du péage de Mussidan contre l’aéroport de Notre Dame des Landes, il y a deux ans. Ordinateurs et téléphones ont été raccordés à une machine qui en a copié le contenu. Les gendarmes sont finalement repartis bredouille à 10h du matin.

Le lendemain, plusieurs domiciles de militants anarchistes de Périgueux ont également été perquisitionnés, les données informatiques saisies et les lieux photographiés.

SPIP | Plan du site | Qu'est-ce que le RSS?