Accueil > Dossiers > France - Autres sujets > France/Internet : Wikipédia bloque le Ministère de l’Intérieur pour (...)

13 janvier 2016

France/Internet : Wikipédia bloque le Ministère de l’Intérieur pour "vandalisme" et "foutage de gueule"

L’encyclopédie en ligne Wikipédia peut être éditée par n’importe qui. Elle est toutefois conçue de façon à ce qu’un article mensonger ou modifié à la faveur/défaveur subjective d’une page soit rapidement détecté par la communauté. Si une personne "vandalise" donc trop souvent des articles en les modifiant à ses fins propres, elle peut être bannie pour une certaine durée.

C’est la mésaventure qui vient d’arriver au Ministère de l’Intérieur français. Le compte qui en émanait a apporté 4.000 modifications à des pages depuis 2007 dont une bonne partie contenaient des grossièretés ou des irrégularités. Le compte a déjà été bloqué huit fois depuis 2008 pour des durées allant de trois jours à un mois. On sait par exemple que la page concernant le préfet de police Bernard Boucault avait été raccourcie, que la page concernant "Wikipédia" lui-même avait été recouverte d’insultes. Une liste non-exhaustive est disponible sur la page de discussion qui a abouti à l’expulsion du "vandale".

L’adresse IP utilisée étant celle du Ministère, plus aucune modification ne pourra avoir lieu depuis ce lieu pendant un an. Le cas se présente habituellement pour des collèges où les élèves s’amusent à modifier les pages Wikipédia, la sanction concerne dans ce cas également l’établissement entier. C’est l’administrateur "Jules78120" qui a posé le geste final pour bloquer l’adresse IP 212.234.218.196, en soulignant que le Ministère se permettait en plus de pister ceux qui lui faisaient des remarques et d’inventer des règles fantaisistes alors même qu’il était découvert... Le Ministère de l’Intérieur n’a pas souhaité réagir à la polémique pour l’instant.

L'ultimatum que le Ministère de l'Intérieur a reçu. L’ultimatum que le Ministère de l’Intérieur a reçu.

SPIP | Plan du site | Qu'est-ce que le RSS?