Accueil > Dossiers > France - Autres sujets > France : Des minidrones "indoor" pour l’antiterrorisme

28 octobre 2015

France : Des minidrones "indoor" pour l’antiterrorisme

Pour ses opérations de contre-terrorisme, le RAID – mais aussi le GIGN   – ont besoin de drones aériens capables d’opérer à l’intérieur de locaux fermés et hors de la vue de leur pilote. Le drone doit être capable d’entrer dans une pièce, ressortir/rentrer par une fenêtre ou changer de pièces. Une vingtaine de solutions ont été proposées et testées, sans résultat probant. De nouveaux essais sont prévus prochainement. Aeraccess (start-up francilienne) qui multiplie actuellement les présentations avec des services des ministères de l’Intérieur et de la Défense devrait, entre autre, participer à une démonstration.

La cellule des "Techs " du RAID (techniciens, venant en appui de la colonne d’intervention) utilise déjà pour son entraînement le DJI Phantom, et vole avec quasi-quotidiennement, mais cet engin n’est pas utilisable en opérations réelles. Le RAID avait testé la version I, acquis le standard II, et doit recevoir le standard III.

Le drone Phantom III Le drone Phantom III

SPIP | Plan du site | Qu'est-ce que le RSS?