Accueil du site > Dossiers > Reste de l’Asie et Océanie > Corée du Sud : Un G20 en état de siège

11 octobre 2010

Corée du Sud : Un G20 en état de siège

C’est hier qu’est entré en vigueur le plan de sécurité du gouvernement coréen pour assurer le bon déroulement du G20 qui se tiendra les 11 et 12 novembre prochain. Ce plan mobilise plus de 60.000 membres des forces de sécurité et coûtera au total environ 24,3 millions de dollars.

Le périmètre de sécurité est divisé en trois couches. La couche extérieure est dessinée dans un rayon d’environ 2,5 kilomètres autour du COEX (centre de convention où se réuniront les dirigeants) et délimité par de hautes clôtures. La couche intermédiaire est la zone immédiatement voisine du centre, et la zone de haute sécurité est le COEX lui-même. Des remparts ont été placés le long de la couche intermédiaire. L’accès au périmètre sera contrôlé totalement, et ce jusqu’au soir du 12 novembre. Le Parc Olympique, situé à cinq kilomètres du centre de convention, a été désigné en tant que "zone de protestation pacifique". Toute manifestation violente sera sévèrement arrêtée. Des 60.000 hommes mobilisés, 40.000 seront désignés pour assurer la sécurité du COEX et des participants au G20. La sécurité des aéroports principaux de Séoul sera aussi renforcée. Les avions des dirigeants seront escortés par des avions de combat coréens, et leurs voyages entre les aéroports, les hôtels et le COEX étroitement contrôlés par des voitures et des hélicoptères. Toutes ces actions sont prévues dans le cadre de la loi gérant les détails sécuritaires autour du G20, loi qui sera en vigueur du 1er octobre au 15 novembre.

SPIP | Plan du site | Qu'est-ce que le RSS?