Accueil > Dossiers > Reste de l’Asie et Océanie > Chine : Des souris policières pour remplacer les chiens

11 septembre 2015

Chine : Des souris policières pour remplacer les chiens

Des scientifiques chinois conduisent actuellement des expériences pour entrainer des nichées de souris à détecter les substances narcotiques, explosives ou quoi que ce soit pourvu qu’elles aient une odeur... Un groupe de rongeur peut être prêt à l’emploi en quelques jours et de façon extrêmement précise. Inutile de préciser les avantages économiques qu’auraient douaniers et policiers en remplaçant leurs bergers allemands par des souris.

Le procédé pour ’entrainer’ les souris semble très simple : les scientifiques ont simplement privé une quinzaine de spécimènes d’eau pendant une semaine, puis ils les ont approché d’un bouton qui ne délivrait de l’eau que si l’odeur a détecter était présente. Après 5 jours, toutes les souris appuyaient au bon moment sur le bouton, avec 98% de précision qu’elles soient seules ou en groupe. Les scientifiques vendent une boite de rongeurs pour 16$, plus le prix des souris. Le processus d’entrainement peut être fait par un ordinateur. Des scientifiques chinois avaient déjà tenté la même expérience, avec un succès moindre avec des abeilles qui avaient le désavantage de terroriser tous ceux qui se trouvaient à proximité. Ce n’est pas la première fois que des rongeurs sont utilisés pour des fouilles : une université new-yorkaise avait également génétiquement modifié une souris pour développer son odorat et détecter les bombes, un aéroport israélien avait créé un scanner dont les souris fouillaient les matériaux suspects, la police hollandaise avait utilisé une équipe de 5rats bruns entrainés à détecter drogues et explosifs. Enfin, la Tanzanie et le Mozambique utilisent des rats pour trouver les mines enterrées.

SPIP | Plan du site | Qu'est-ce que le RSS?