Accueil > Dossiers > Belgique - Autres sujets > Bruxelles : La police défend son droit d’arrêter les antifas

5 avril 2016

Bruxelles : La police défend son droit d’arrêter les antifas

Suite à la situation abracadabrante de samedi dernier (la police a préféré arrêter des dizaines de militants de gauche et de Molenbeekois plutôt que la douzaine de nazis qui se pavanait de l’Atomium à Dilbeek), le bourgmestre de Bruxelles-Ville, Ivan Mayeur, aurait semble-t-il évoqué que peut-être "les policiers avaient agi un peu durement".

Il n’en fallait pas plus pour que les syndicats de police ne s’émeuvent, affirmant que l’honneur de l’un des siens "et par là de tout son corps" était questionné et menaçant le bourgmestre de porter plainte. Dernière boutade en date de ce conflit : des policiers iront "apostropher" le bourgmestre au prochain conseil communal. L’initiative "ne vise pas à prendre la forme d’une manifestation", une distinction que la police de Bruxelles connait bien.

Policiers empêchant tout rassemblement Policiers empêchant tout rassemblement

SPIP | Plan du site | Qu'est-ce que le RSS?