Accueil > Dossiers > Belgique - Autres sujets > Belgique : 1000 policiers en plus pour l’antiterrorisme

5 février 2016

Belgique : 1000 policiers en plus pour l’antiterrorisme

Le gouvernement fédéral a annoncé aujourd’hui vendredi l’engagement de 1.000 policiers fédéraux supplémentaires en plus d’ici 2019, dont 300 en 2016 et 500 en 2017, afin "d’appréhender les différents phénomènes criminels en lien avec le terrorisme". Seront débloqués quelque 39 millions d’euros au service de la police et de la Justice dans le cadre d’un plan d’action "contre la radicalisation, l’extrémisme violent et le terrorisme dans la zone du canal", qui comprend sept communes bruxelloises, le territoire de Laeken (entité de la ville de Bruxelles), St-Gilles, Anderlecht, Molenbeek, Koekelberg, St-Josse et Schaerbeek, ainsi que Vilvorde en périphérie.

Concrètement, le "plan canal" prévoit l’affectation de 21,8 millions d’euros dans sa partie police et 17,1 millions d’euros pour la justice. Il est question de 160 policiers en plus pour la police judiciaire et 325 policiers en plus pour la police administrative, soit un total de 485 policiers pour la zone du canal, dont 300 dès cette année moyennement certains glissements. Pour la justice, 32 personnes dont 8 magistrats viendront renforcer le ministère public dans les arrondissements de Bruxelles et Hal-Vilvorde. 46 personnes dont 4 magistrat viendront renforcer le Parquet fédéral. 32 personnes dont 8 magistrats viendront renforcer le siège. 12 spécialistes supplémentaires - en plus de ceux déjà engagés en 2015 - seront au service de la Sûreté de l’Etat. Le plan vise également à détecter l’économie souterraine qui génère souvent une criminalité potentiellement en lien avec le terrorisme.

police à Bruxelles Police à Bruxelles

Voir le dossier: Belgique - Autres sujets avec les tags: - Nos sources
SPIP | Plan du site | Qu'est-ce que le RSS?