Actualité de la répression et de la résistance à la répression

24 juin 2016

Belgique : La police intervient contre la grève et arrête le président de la FGTB d’Anvers

Le président de la FGTB anversoise, Bruno Verlaeckt, a été interpellé ce vendredi matin lors du démantèlement par la police d’un piquet de grève posté le long de la Scheldelaan. Plusieurs barrages avaient été mis en place sur des axes routiers importants menant au port. La police a arrêté Bruno Verlaeckt et un autre syndicaliste pour "entraves au trafic" et "trouble de l’ordre public".

L'intervention de la police à Anvers L’intervention de la police à Anvers

Voir le dossier: Belgique - Autres sujets avec les tags: - - Nos sources
24 juin 2016

France : Jean-Marc Rouillan au tribunal aujourd’hui

C’est aujourd’hui que sera jugé Jean-Marc Rouillan, ancien membre d’Action Directe accusé "d’apologie du terrorisme" pour avoir déclaré dans une interview que quoique l’on pense des attaquants islamistes qui ont récemment perpétré des attentats en France, on ne pouvait pas les qualifier de "lâches" (voir notre précédent article).

Jean-Marc Rouillan Jean-Marc Rouillan

24 juin 2016

Palestine/Israel : Solidarité avec Bilal Kayed en détention administrative après 14 ans de prison

Alors qu’il devait être libéré après 14 ans et demi d’emprisonnement ce 13 juin, Bilal Kayed -qui a à présent 34 ans- a été maintenu en détention administrative, une ordonnance ayant été délivrée pour une durée de six mois. Bilal Kayed avait été le représentant du FPLP à la prison de Megiddo. Ces 24 et 25 juin sont des journées internationales de solidarité avec Bilal.

Liberté pour Bilal Kayed Liberté pour Bilal Kayed

Voir le dossier: Monde arabe et Iran avec les tags: - - - - - Nos sources
24 juin 2016

France : Rassemblement pour les 4 inculpés de BDS à Toulouse ce 30 juin

Un rassemblement de solidarité avec les quatre inculpés de la campagne BDS (Boycott, Désinvestissement, Sanctions contre la colonisation et l’apartheid en Palestine) aura lieu ce jeudi 30 juin à 13h devant le tribunal de Toulouse.

Rassemblement pour les 4 inculpés de BDS Rassemblement pour les 4 inculpés de BDS

Voir le dossier: France - Autres sujets avec les tags: - - - Nos sources
24 juin 2016

Feuilleton de l’été 2016 (2) : Le "Pepper spray cop"

Suite du feuilleton de cet été sur le site du Secours rouge, qui passe en revue quelques grands éléments de la culture politique anti-répression : causes célèbres, symboles connus, mobilisations historiques, événements fondateurs. Le 18 novembre 2011, le lieutenant de police John Pike et son subordonné gazent à bout portant des étudiants californiens faisant un sit-in pacifique. La vidéo devient virale, l’image devient symbole.

Lire cet épisode

Voir le dossier: Culture antirep avec les tags: - Nos sources
24 juin 2016

Ukraine : Andreï Sokolov enlevé au moment de sa libération

Voilà deux mois qu’a disparu en Ukraine le prisonnier politique Andrew Sokolov. Il a été enlevé par des inconnus en Ukraine immédiatement après sa libération dans la salle d’audience. Andrei Sokolov est un militant révolutionnaire. Jeune communiste venu du milieu populaire, il a été détenu une première fois en Russie en 1997 pour la destruction d’un monument qui venait d’être inauguré en l’honneur de la famille impériale. Il a fait une deuxième peine de cinq et demi prison sous l’accusation de complicité avec une organisation clandestine. Il a depuis été harcelé par les autorités russes, arrêté et libéré plusieurs fois.

À l’automne 2014, Andrei Sokolov était dans le Donbass pour aider la résistance antifasciste à remettre en service une cartoucherie (Sokolov est armurier). Le 16 décembre 2014, il est tombé sur un check-point ukrainien et a été détenu dans une prison secrète où les services spéciaux l’ont maltraitent et torturent les prisonniers. Les services spéciaux ukrainiens n’ont déclaré son arrestation que plus tard, loin du front, à Mariupol. Il a été accusé de « promouvoir une organisation terroriste » (la République populaire du Donetsk). Depuis cette époque jusqu’à avril 2016, Sokolov était détenu en Ukraine. Sur les conseils de son avocat, il a accepté de reconnaître sa culpabilité en échange d’une peine réduite. Le 15 avril dernier, le tribunal de Berdyansk l’a condamné à une peine de 2 ans et 7 mois. En raison de sa longue détention préventive, et selon le calcul des peines en vigueur en Ukraine, il devait être libéré. Cependant, à la sortie du palais de justice, il a été capturé par quatre hommes non identifiés qui ont emmené dans une voiture banalisée.

Cela fait deux mois que l’on est sans nouvelle d’Andrew Sokolov. De nombreuses demandes provenaient de sa mère et du Consulat général de Russie en Ukraine, sont restées sans réponse. Deux possibilité : Andrew a pu être enlevé par un des escadrons de la mort fascistes, qui ont déjà plusieurs enlèvements et assassinats à leur actif en Ukraine, ou replacé dans une des prisons secrètes des services spéciaux ukrainiens dans ces prison dont l’existence est reconnue et dénoncée dans une rapport de l’ONU (Andrew avait été placé sur une liste des prisonniers à échanger, ceux-ci sont généralement détenus au secret).

Andreï Sokolov Andreï Sokolov

Voir le dossier: Reste de l’Europe avec les tags: - - - - Nos sources
23 juin 2016

Mexique : Émeutes à Chihuahua

Une manifestation a tourné à l’émeute ce jeudi dans le centre-ville de Chihuahua. Les manifestants exigeaient la démission du gouverneur qu’ils accusent de corruption. Des centaines de personnes ont encerclé le bâtiment du gouvernement de l’Etat dans le centre-ville. Ils ont jeté des pierres, brisant les fenêtres et endommageant l’une des portes du bâtiment. Les forces de sécurité ont fait usage de spray au poivre. Plusieurs manifestants ont été blessés et d’autres ont été emprisonnés.

Émeute à Chihuahua Émeute à Chihuahua

Voir le dossier: Amérique Latine avec les tags: - - Nos sources
23 juin 2016

Maroc : Un nouvelle prisonnière politique en grève de la faim

Myriam Amani a entamé une grève de la faim de 48 heures, de ce jeudi 23 juin au samedi 25. Cette grève pourrait devenir illimitée si sa situation ne s’améliore pas. Myriam Amani a été arrêtée le 19 juin avec 12 de ses camarades de lutte, suite à la manifestation des étudiants boursiers pour exiger le paiement de leur dû (voir notre article). Depuis ce jour, ces prisonniers politiques sont enfermés dans les deux prisons de Marrakech, celle de Boulmherz et d’Oudaya, où ils subissent au quotidien des humiliations, des exactions, des violences physiques et morales de la part du personnel des prisons.

Les prisonniers luttent pour le droit à poursuivre leurs études, à avoir accès aux livres de la bibliothèque, à une alimentation de base correcte, aux soins et à l’hygiène et enfin à un droit de visite des familles. C’est pour ces revendications que les étudiants détenus à Meknès poursuivent leur grève de la faim entamée au début de ce mois (voir notre article).

Rassemblement solidaire à Paris (archive) Rassemblement solidaire à Paris (archive)

Voir le dossier: Monde arabe et Iran avec les tags: - - Nos sources
23 juin 2016

France : 131 manifestants arrêtés aujourd’hui

La dixième journée de mobilisation contre la loi travail a rassemblé selon la CGT 200.000 manifestants dans toute la France. Une mobilisation importante mais en recul par rapport à la précédente journée de mobilisation le 14 juin. Ce jeudi, 113 interpellations ont eu lieu dans toute la France, dont beaucoup en amont des manifestations. Les autorités avaient pris les devants : plus de 2 000 policiers étaient mobilisés à Paris, la sécurité avait été drastiquement renforcée : opérations de pré-filtrage avec palpations, fouilles et même contrôles d’identité ont été effectués, les policiers empêchant l’accès aux manifestants munis de casques… Aucun réel affrontement n’a encore eu lieu entre manifestants et force de l’ordre, même si la tension était palpable.

C’est à Rennes qu’ont eu lieu les incidents les plus sérieux : tags et bris de vitrines, poubelles brûlées devant le commissariat - lors de la manifestation qui a rassemblé 3.000 personnes selon la CGT. Le cortège syndical a défilé de midi à 13h30, mais il a été précédé de quelques 300 jeunes dont certains encagoulés. Ceux-ci ont peint de nombreux tags. Puis une manifestation sauvage d’un millier de personnes a poursuivi, hors parcours déclaré, son défilé dans les rues, en début d’après-midi. De nombreuses agences bancaires, immobilières ou d’assurances ont été taguées et/ou brisées. Cette manifestation s’est rendue devant le commissariat central de la ville : ses grilles ont été repeintes en rouge et des poubelles déposées devant l’entrée ont été enflammées. Un véhicule du groupe Vinci, concessionnaire du projet d’aéroport de Notre-Dame-des-Landes, a aussi été dégradé. Ses vitres ont été brisées et un début d’incendie a été éteint par un policier avec un extincteur. Les mots "zad partout" ont été tagués sur le véhicule. Aux dernières nouvelles, 150 manifestants étaient pris dans un kessel  .

Tagage lors de la manifestation de Rennes Tagage lors de la manifestation de Rennes

Voir le dossier: France - Autres sujets avec les tags: - Nos sources
23 juin 2016

Belgique : Verdict reporté pour Tanguy F. et son co-inculpé

Le tribunal correctionnel de Bruxelles a reporté au 30 juin le prononcé du jugement à l’encontre de Tanguy F., l’homme qui a frappé le commissaire Vandersmissen pendant la manifestation nationale le 24 mai dernier. Le jugement contre un autre manifestant sera également rendu ce jour-là. Ce prévenu comparaît pour avoir causé des incidents tant lors de la manifestation du 24 mai que lors de celle du 7 octobre 2015. L’homme aurait jeté des pierres et des barres de fer et atteint ainsi deux policiers, dont le commissaire Vandersmissen. Le parquet a requis une peine de 30 mois de prison avec sursis à l’encontre des deux hommes.

Le commissaire et son avocat Le commissaire et son avocat

Voir le dossier: Belgique - Autres sujets avec les tags: - Nos sources
22 juin 2016

Colombie : Arrestations, fusillades et embuscade

Un cadre de l’ELN   a été tué par des militaires lors d’une fusillade qui a eu lieu hier lundi dans une zone rurale de la municipalité de El Tambo (Cauca). L’opération anti-guérilla menée par des unités de la 3e division de l’armée visait les guérilleros du Front "Jose Maria Becerra" d’ELN  . Ce front est particulièrement actif dans le Cauca, il a mené l’attaque contre le poste de police de San Joaquin (El Tambo) et de nombreuses actions de harcèlements (sniping, IED  , ...). Le guérillero était connu sous l’alias d’Alexis.

Hier également, les combattants de l’ELN   ont tendu une embuscade à une patrouille militaire dans la municipalité de San Calixto (Norte de Santander). Un soldat a été tué et un autre a été grièvement blessé. Deux cadres particulièrement recherchés de l’ELN   ont en outre été capturés par la police dans le département d’Arauca. Pedraos Pedro Alonso, alias "Pedro Truco", artificier du Front "Domingo Lain Sáenz", et William Vega, alias "Guañuz", commandant de la milice de la Commission "Camilo Cienfuegos" ont été arrêtés respectivement dans le village de Puerto Nidia, dans la municipalité de Tame, et dans une zone rurale de la municipalité de Arauquita.

Pedraos Pedro Alonso, alias "Pedro Truco", et William Vega, alias "Guañuz" Pedraos Pedro Alonso, alias "Pedro Truco", et William Vega, alias "Guañuz"

Voir le dossier: Amérique Latine avec les tags: - - Nos sources
22 juin 2016

UE : L’Union Européenne aura ses propres gardes-frontières

L’Union européenne va se doter d’un corps de gardes-frontières et de garde-côtes, qui devra notamment être capable de déployer 1.500 personnes dans les pays de l’Union dont les frontières extérieures sont sous pression. Le Parlement européen, le Conseil et la Commission sont parvenus mercredi à un accord sur le sujet. Ce corps regroupera une Agence européenne de gardes-frontières et de garde-côtes, provenant des rangs de l’actuelle agence Frontex   - chargée des frontières extérieures au sein de l’UE - , et les autorités responsables de la gestion des frontières dans les États membres, qui continueront à assurer la gestion quotidienne de la frontière extérieure.

La création de ce corps européen faisait partie des mesures prévues dans l’agenda européen en matière de migration pour renforcer la gestion et la sécurité des frontières extérieures de l’UE adopté par la Commission en mai 2015.

Policier allemand en mission en Grèce dans le cadre de Frontex Policier allemand en mission en Grèce dans le cadre de Frontex

Voir le dossier: Reste de l’Europe avec les tags: - Nos sources
22 juin 2016

Mexique : Affrontements près de l’université

Des manifestants masqués se sont affrontés à la police hier à Mexico, à proximité de l’Université, sur l’avenue des Insurgentes. Ils ont lancés des projectiles de toute sorte et construit des barricades enflammées. La police anti-émeute du ministère de la Sécurité publique a été mobilisée en force. Les forces de l’ordre ont fermé plusieurs artères voisines de la cité universitaire.

Des manifestants avenue des Insurgentes Des manifestants avenue des Insurgentes

Voir le dossier: Amérique Latine avec les tags: - - Nos sources
22 juin 2016

Pays-Bas/Kurdistan : Jitse Akse relaxé pour avoir combattu aux côtés des YPG

Jitse Akse, un ex-militaire qui avait combattu l’État Islamique aux côtés des YPG   et qui avait été inculpé de meurtre aux Pays-Bas finalement été relaxé, l’affaire ayant été classée sans suite. "L’enquête n’a pas délivré suffisamment de preuves qu’il ait été impliqué personnellement dans des meurtres ou des tentatives de meurtres" selon le parquet néerlandais, alors même que Jitse avait déclaré dans les médias "En tuant un combattant de l’EI, je sauve probablement des dizaines de vies". Depuis la début de la guerre de Syrie, plusieurs combattants et internationalistes européens ont été inquiétés pour avoir combattus aux côtés des forces kurdes. Jusqu’à présent, l’Espagne s’est démarquée en ayant choisi de considérer le PYD comme une succursale du PKK   et ses soutiens comme des "terroristes".

Jitse A Jitse A

Voir le dossier: Reste de l’Europe avec les tags: - - - Nos sources
22 juin 2016

France : Le gouvernement interdit puis autorise la manifestation syndicale contre la loi Travail !

L’exécutif français a interdit aujourd’hui la manifestation contre la loi Travail que voulaient organiser jeudi à Paris des syndicats opposés à ce projet, par crainte de violences. Cette décision a été prise après le refus des syndicats d’organiser un rassemblement statique jugé plus facile à contrôler par les autorités. C’est la première fois depuis 1958 qu’un gouvernement, un Premier ministre, interdit une manifestation organisée par les grandes organisations syndicales.

EDIT
Les syndicats ont finalement obtenu le droit de manifester jeudi à Paris, mais sur un parcours proposé par le ministre de l’Intérieur (depuis la place de la Bastille jusqu’au bassin de l’Arsenal), a annoncé cet après-midi le secrétaire général de la CGT, Philippe Martinez, qui parlait au nom des sept syndicats opposés à la loi travail.

Philippe Martinez Philippe Martinez

Voir le dossier: France - Autres sujets avec les tags: - Nos sources

0 | 15 | 30 | 45 | 60 | 75 | 90 | 105 | 120 | ... | 1995

Téléchargez notre Clé PGP.

Contact et abonnement à notre lettre d’information : srapapc@gmail.com

A propos de notre présence sur les réseaux sociaux

Campagne à propos des photos dans les manifestations

Campagne de soutien au Bataillon International de Libération au Rojava  

Vignette No procèsHistorique des poursuites en cours contre nos membres

Numéro de compte de solidarité : BE09 0016 1210 6957 Communication : Solidarité

Suivre la vie du site RSS 2.0

SPIP | Plan du site | Qu'est-ce que le RSS?