Actualité de la répression et de la résistance à la répression

18 janvier 2017

Grèce : Lutte Révolutionnaire fait son retour au tribunal, résumé de l’histoire de l’organisation

Suite à l’arrestation de Pola Roupa (et de Constantina Athanasopoulos), elle et Nikos Maziotis ont été entendus au procès d’appel de Lutte Révolutionnaire  . Il s’agit du procès d’appel de la "première période" de Lutte Révolutionnaire  , qui s’étendait de 2003 à 2012. Nikos et Pola étaient assis côte à côte dans le tribunal et ont lu un manifeste dans lequels ils déclarent que "les arrestations ne gêneraient pas l’organisation dans sa guerre contre le capitalisme et l’establishment". Pola a fait une déclaration supplémentaire concernant l’emprisonnement de son fils (dont Nikos est le père) dans laquelle elle s’adressait aux agents de la police antiterroriste : "peu importe le nombre d’années. Je sortirai d’ici et je vous arracherai le coeur pour avoir emprisonné mon fils dans un hopital psychiatrique alors qu’il était en parfaite bonne santé". Nikos de son côté à déclaré que "ces arrestations ne veulent rien dire. Nous poursuivrons par d’autres moyens et nous finirons par sortir".

Pour rappel et résumé : (voir également notre page spéciale) l’organisation a été active dès 2003. Alors qu’elle comptait une vingtaine d’actions révolutionnaires (contre des banques, tribunaux, ministères, etc...) le combattant Lambros Foundas est abattu le 10 mars 2010 lors d’une fusillade entre la police et l’organisation à Dafni. Un mois plus tard, des perquisitions font suite à la mort de Lambros et font 6 arrestations. Parmi eux, trois militants revendiquent leur appartenance à l’organisation Lutte Révolutionnaire   : Nikos Maziotis, Pola Roupa et Costas Gournas. Après 18 mois de détention, le chaos bureaucratique qui règne en Grèce (où les grèves d’avocats font suites à celles de fonctionnaires,...) a raison de leur enfermement, et malgré le niveau des actions de l’organisation, les trois sont relâchés dans l’attente de leur procès car la durée de détention dépasse la limite légale. C’était en 2012, c’est à cette époque que l’interview "Il n’y a d’autre fin que la révolution" était enregistrée par une délégation du Secours Rouge International. Durant les semaines qui les séparent de leurs procès, Nikos et Pola organisent conférences et meetings et créent l’agitation autour de l’affaire. Et finalement, le 15 juin 2012, ils disparaissent dans la nature avant la clôture du procès qui déboucherait immanquablement sur des condamnations à des très longues peines. Ils ont été condamnés en leur absence à 50 années de prison. C’est de ce procès dont un énième appel commençait ce mardi 17 janvier à l’occasion de l’arrestation de Pola. Suite à leur passage à la clandestinité, Lutte Révolutionnaire   reprend ses activités et attaque le 10 avril 2014 la Banque de Grèce à l’aide d’une voiture piégée remplie d’explosifs. L’attaque fait d’énormes dégâts et aucun blessé. Le 16 juillet 2014, Nikos est arrêté au hasard d’un contrôle d’identité qui évolue en fusillade en plein quartier touristique. Il est gravement blessé et laissé à l’agonie de longues minutes sur le trottoir. Il est immédiatement emprisonné et reprend aussitôt son activité politique en initiant un immense mouvement de prisonniers contre la réforme des prisons en Grèce qui vise le mouvement révolutionnaire. Le mouvement débouche sur une grève de la faim en mars 2015, et cette grève aboutit à une victoire : les prisons spéciales pour prisonniers politiques (type c) sont abolies et les autres revendications sont toutes au moins partiellement approuvées. En février 2016, Pola Roupa, toujours clandestine, détourne un hélicoptère afin de tenter de faire évader Nikos et les autres prisonniers politiques emprisonnés à Korydallos. La tentative échoue car le pilote de l’hélico (ancien policier) était armé, ce qui n’a pas empêché une fusillade en plein vol. Enfin, le 5 janvier, Pola est arrêtée avec une autre combattante de l’organisation.

Au minimum deux procès sont donc à prévoir : le procès d’appel de la première période qui a commencé ce mardi, ainsi que le procès du détournement de l’hélico. D’autres procès suivront probablement, comme celui de l’attaque de la Banque de Grèce et tous les procès d’appel.

"Liberté pour les membres de Lutte Révolutionnaire" "Liberté pour les membres de Lutte Révolutionaire"

Voir le dossier: Grèce avec les tags: - - Nos sources
18 janvier 2017

Suisse : Le consulat turc attaqué à l’aide de feux d’artifices

Dans la nuit du 17 au 18 janvier, le Consulat Général de Turquie à Zurich a été attaqué à l’aide de feux d’artifices. Cette attaque s’inscrit dans une série d’attaques contre les représentations de l’état turc en Europe. L’attaque a été revendiquée et se produit alors que les minitres AKP visitent le World Economic Forum qui se tient actuellement en Suisse. L’attaque n’a fait aucun blessé, mais quelques dégats matériels. Extraits :

"Depuis la tentative de coup de l’été 2016, la cadence des évenemements politiques pertinants s’accélère en Turquie. La volonté dictatoriale de l’AKP est chaque jour plus réelle. L’ancien travail politique légal dirigé contre l’AKP est rendu de plus en plus illégal et réprimé. La marge de manoeuvre politique est de plus en plus mince. [...] Il est important de ne pas perdre la vision des évenements malgré la réaction de notre propre camp. Il existe des forces qui luttent, surtout en Turquie et au Kurdistan. Elles sont prêtes à fournir une réponse progressiste à la crise capitaliste. Nous osons dire que la tolérance et l’encouragement dont font preuves les forces impérialistes envers les développements réactionnaires en Turquie et au Kurdistan sont dues au fait qu’une réelle force sociale y défie le système capitaliste."

Le consulat de Turquie à Zurich Le consulat de Turquie à Zurich

Voir le dossier: Suisse avec les tags: - - - Nos sources
18 janvier 2017

Pays-Basque : Mobilisation pour une ettara dont le bébé a été agressé

L’amant de Sara Majarenas, une prisonnière de l’ETA   détenue depuis 2005 pour avoir préparé une attaque contre Rita Barberá, a tenté d’assassiner leur fille de 3 ans en la poignardant à plusieurs reprises dans le dos et le thorax. Le bébé est normalement laissé à sa mère, mais il avait été laissé à son père pour le week-end. Le père aurait tenté ce meurtre en représailles au fait que Sara voulait le quitter, c’est lui-même qui s’est présenté au commissariat en avouant le meurtre de sa fille, la police a ensuite retrouvé la fille dans l’appartement avec le poignard toujours dans le thorax. L’enfant est à présent dans un état stable après avoir subit deux opérations chirurgicales. Sara Majarenas remplit les conditions pour une libération conditionnelle, et des rassemblements ont à présent lieu dans la région de Valence (où Sara est emprisonnée et où la tentative de meurtre a eu lieu) pour qu’elle soit libérée.

Sara Majarenas Sara Majarenas

Voir le dossier: Pays-Basque avec les tags: - - - Nos sources
18 janvier 2017

France : Six personnes accusées d’avoir organisé une manifestaton sans autorisation risquent de lourdes amendes

6 militants accusés d’avoir manifesté en mai dernier à Haguenau contre la loi travail, sans avoir demandé d’autorisation, comparaissaient ce 18 janvier devant le tribunal correctionnel de Strasbourg. 150 manifestants se sont rassemblés pour les soutenir. Le parquet a demandé des amendes allant de 1.500€ à 2.000€. L’accusation a plaidé que le droit de manifester avait comme contrepartie que les manifestants devaient demander une autorisation. Résultat le 7 mars prochain.

Six personnes accusées d'avoir organisé une manifestaton sans autorisation risquent de lourdes amendes Six personnes accusées d’avoir organisé une manifestaton sans autorisation risquent de lourdes amendes

Voir le dossier: France - Autres sujets avec les tags: - - Nos sources
18 janvier 2017

Kurdistan : 142 et 83 ans de prison requis contre les co-présidents du HDP

Le parquet turc a requis 142 ans de prison contre Selahattin Demirtas et 83 ans contre Figen Yüksekdag. Demirtas et Yüksedag sont les co-présidents du HDP  , le Parti Démocratique des Peuples, parti d’union de la gauche turque et kurde qui avait fait 13% aux élections de juin 2015. Depuis la fondation du HDP  , le régime turc ne l’a jamais considéré comme autre chose qu’une émanation du PKK  , de lourdes campagnes de répression ont frappé le HDP  , tantôt portées par la police et l’armée, tantôt par les miliciens fascistes, islamistes et pro-AKP. Au début du mois de novembre, Demirtas et Yüksedag ont été arrêtés (des dizaines d’autres représentants et élus l’ont également été) et emprisonnés en prison de haute-sécurité de type F. Ils sont accusés de faire partie d’une organisation terroriste, le PKK  .

Demirtas et Yuksekdag Demirtas et Yuksekdag

Voir le dossier: Turquie-Kurdistan avec les tags: - - - Nos sources
18 janvier 2017

USA : Chelsea Manning graciée par Obama, sortira le 17 mai de prison

Chelsea Manning, soldate américaine qui avait été condamnée à 35 ans pour avoir fournit 700.000 documents à Wikileaks, vient d’être graciée (ou plus exactement, sa peine est réduite) par Obama, 2 jours avant la fin de son règne. Si tout se passe bien, Chelsea devrait sortir de prison le 17 mai prochain. Elle a passé sa détention en isolement dans une prison militaire dans laquelle elle a fait grève de la faim afin d’avoir le droit de recevoir le traitement nécessaire à son changement de sexe. Julian Assange, le fondateur de Wikileaks, toujours réfugié dans l’ambassade d’Equateur à Londres avait promis que si Chelsea était libérée, il accepterait d’être extradé aux Etats-Unis malgré l’irrégularité du dossier contre lui.

Chelsea Manning Chelsea Manning

Voir le dossier: Amérique du Nord avec les tags: - - Nos sources
17 janvier 2017

France : Verdict en appel dans l’affaire de Goodyear Amiens

La cour d’appel d’Amiens, dans la Somme, a rendu son verdict dans l’affaire de la séquestration de deux cadres de Goodyear par huit ex-salariés. Elle a condamné ce mercredi sept anciens salariés de Goodyear, poursuivis pour la séquestration de dirigeants de l’usine en 2014, à des peines de prison avec sursis allant jusqu’à 12 mois. Elle a en outre prononcé une relaxe totale pour l’un des huit.

Des sanctions moins dures que les deux ans avec sursis requis par l’avocat général en octobre, mais trop sévères pour l’avocat des ex-salariés. Il a annoncé vouloir se pourvoir en cassation pour atteindre l’objectif fixé au départ, à savoir obtenir la relaxe pour la totalité des militants syndicaux poursuivis. En première instance, les huit salariés poursuivis, dont cinq militants CGT, avaient été condamnés, le 12 janvier 2016, à deux ans de prison dont neuf mois ferme pour la séquestration, en 2014, de deux dirigeants de leur usine.

Mobilisation à Goodyear Amiens Mobilisation à Goodyear Amiens

Voir le dossier: France - Autres sujets avec les tags: - - Nos sources
17 janvier 2017

Inde : 50 nouveaux commissariats pour contenir l’insurrection maoïste

Dans le cadre d’un programme d’aide de l’état central à l’état du Chhattisgarh dans sa lutte contre l’insurrection maoïste, le ministre fédéral indien de l’intérieur a annoncé lundi que 50 nouveaux commissariats de police et 35 tours de téléphonie mobile seront construits dans les zones touchées par l’insurrection. En outre 850 km de routes seront construites dans ces régions du Chhattisgarh pour facilité la circulation. L’insurrection maoïste est fortement présente dans 16 des 27 districts du Chhattisgarh.

Police du Chhattisgarh Police du Chhattisgarh

Voir le dossier: Inde-Népal avec les tags: - - - Nos sources
17 janvier 2017

France : Procès jeudi pour Damien Camelio

Le 14 avril dernier vers 22h, après une journée de manifestations, plusieurs centaines de personnes partent en manif sauvage vers le canal Saint-Martin. Sur le passage du cortège divers bâtiments sont attaqués dont un concessionnaire Jaguar. Le 8 décembre, Damien est arrêté à son domicile et placé en détention provisoire à la maison d’arrêt de Fleury-Mérogis, accusé de l’attaque contre le concessionnaire. Sa libération a été refusée le 28 décembre (voir notre article). Il passera à la 23e chambre du tribunal de grande instance de Paris ce jeudi 19 à 13H30.

Après le passage des manifestants chez Jaguar Après le passage des manifestants chez Jaguar

Voir le dossier: France - Autres sujets avec les tags: - - - Nos sources
17 janvier 2017

Palestine : Un manifestant de 17 ans abattu par les forces d’occupation

Un Palestinien de 17 ans a été abattu par la police des frontières israélienne lors d’affrontements entre manifestants et forces d’occupation dans le village de Tuqua, près d’une colonie sioniste, au sud de Bethléem. L’adolescent, nommé Qusai al-Amour a été touché de trois balles de guerre dans la poitrine.

Qusai al-Amour Qusai al-Amour

Voir le dossier: Monde arabe et Iran avec les tags: - - Nos sources
17 janvier 2017

Ukraine : Répression anti-syndicale à Kiev

En avril 2016, les travailleurs de l’entreprise publique de transport Kyivpastrans ont formé un syndicat indépendant pour lutter contre les violations des normes de sécurité dans le dépôt de tramway Kurenivske. L’administration a répondu par un refus de reconnaître le syndicat affilié à la Confédération des syndicats libres d’Ukraine ainsi que des pressions, menaces et intimidations envers ses membres notamment par des chantages, suppression de primes, mises à pied, expulsions du logement fourni par l’entreprise et agressions physiques.

Travailleurs de Kyivpastrans en lutte Travailleurs de Kyivpastrans en lutte

Voir le dossier: Reste de l’Europe avec les tags: - - Nos sources
16 janvier 2017

Turquie/Kurdistan : Quatre policiers tués dans une embuscade du PKK

Au moins quatre policiers ont été tués et deux blessés ce lundi dans l’explosion, à Diyarbakir, d’un IED   au passage de leur véhicule blindé. Ces policiers appartenaient à la police anti-émeute et l’embuscade est survenue près du campus de l’université Dicle dans le district de Sur à Diyarbakir. Les blessés ont été transportés à l’hôpital de la faculté de médecine de l’université Dicle.

Le lieu de l'explosion Le lieu de l’explosion

Voir le dossier: Turquie-Kurdistan avec les tags: - - - - Nos sources
15 janvier 2017

Pays basque : Manifestation de masse pour les prisonniers d’ETA

78.000 personnes ont manifesté samedi dans les rues de Bilbao au Pays Basque en soutien aux prisonniers d’ETA  , sous la pluie, brandissant des pancartes en forme de doigt pointé vers le ciel, afin de dénoncer les conditions réservées aux détenus de l’organisation séparatiste. Les manifestants réclament notamment que les prisonniers puissent accomplir leur peine près de leur famille. 79 prisonniers politiques basques sont écroués en France, dans 24 prisons, et environ 279 dans 42 prisons en Espagne.

La manifestation de samedi à Bilbao La manifestation de samedi à Bilbao

Voir le dossier: Pays-Basque avec les tags: - - - - Nos sources
15 janvier 2017

Afrique du Sud : Libération d’un militant anti-appartheid

Un membre du Congrès Panafricain (PAC), un petit parti politique qui était très actif contre le régime d’apartheid, et rival de l’ANC, a été libéré de prison cette semaine, après 27 années derrière les barreaux pour avoir abattu un policier à l’époque de la ségrégation. Kenny Motsamai, combattant de la branche armée du PAC, l’Armée de libération du peuple d’Azanie, a quitté la prison de Boksburg après 27 ans derrière les barreaux. Une libération sous condition puisqu’il doit porter un bracelet électronique. Il avait été condamné en 1989 pour le meurtre d’un policier blanc lors de l’attaque d’une banque, 5 ans avant la fin de l’apartheid, dans le cadre de l’action clandestine du PAC dont il était et est toujours membre.

Il aurait dû être amnistié il y a longtemps, a déclaré le porte-parole du PAC : « Nos combattants qui sont encore en prison auraient dû être relâchés il y a longtemps, car ce que nous avons fait, nous l’avons fait pour libérer notre pays. Tous ont été arrêtés avant la fin de l’apartheid et quand nous avons demandé au gouvernement de les libérer avant les élections de 1994, on nous a dit d’attendre.. C’est tellement triste que certains d’entre eux meurent en prison sans avoir jamais goûté la liberté pour laquelle ils se sont tant battus. » 130 membres du PAC sont toujours détenus pour des crimes commis sous l’apartheid.

Kenny Motsamai Kenny Motsamai était un membre de la branche armée du PAC

Voir le dossier: Afrique avec les tags: - Nos sources
15 janvier 2017

Palestine : Plusieurs villageois soignés pour avoir inhalés trop de gaz lacrymogènes

Les troupes israéliennes ont lancé hier samedi un raid sur le village de Beit Ummar près d’Hébron, en Cisjordanie occupée. Des affrontements ont éclaté lorsque les Israéliens ont brutalement confisqué le véhicule appartenant à un activiste anti-colonisation palestinienne. Les forces israéliennes ont alors noyé les environs de gaz lacrymogènes pour disperser les Palestiniens qui protestaient contre le raid dans la zone d’al-Bayyada du village. Un certain nombre de manifestants ont dû être soignés pour avoir inhalé trop de gaz.

Le gazage du village de Beit Ummar Le gazage du village de Beit Ummar

Voir le dossier: Monde arabe et Iran avec les tags: - - Nos sources

0 | 15 | 30 | 45 | 60 | 75 | 90 | 105 | 120 | ... | 1995

A propos de notre présence sur les réseaux sociaux

Téléchargez notre Clé PGP

Contact et abonnement à notre lettre d’information : srapapc@gmail.com

Notre local, le Sacco-Vanzetti  , 54 Chaussée de Forest à Bruxelles

Campagne à propos des photos dans les manifestations

Campagne de soutien au Bataillon International de Libération au Rojava  

Vignette No procèsHistorique des poursuites en cours contre nos membres

Numéro de compte de solidarité (IBAN) : BE09 0016 1210 6957

Suivre la vie du site RSS 2.0

SPIP | Plan du site | Qu'est-ce que le RSS?