Actualité de la répression et de la résistance à la répression

23 octobre 2014

Inde : Actions de contre-guérilla au Chhattisgarh

Ce mercredi, un guérillero naxalite a été abattu au cours d’une fusillade avec les forces de sécurité dans le district de Sukma. L’affrontement a eu lieu durant une opération de ratissage menée par une équipe conjointe de la CRPF  , des forces CoBRA, d’une unité spéciale de la CRPF   et de la police locale. Lorsque les soldats ont atteint les forêts de Birabhati et de Jaggawaram, ils sont tombés sous le feu de guérilleros maoïstes. Après un féroce échange de tirs, les guérilleros ont battu en retraite. Sur les lieux, les soldats ont découvert le corps de l’un deux ainsi que son arme. L’homme n’a pas encore pu être identifié.

Par ailleurs, trois guérilleros ont été arrêtés dans des endroits distincts de la région du Bastar. Deux cadres haut placés, Jilaram Jaggu (24 ans) et Manaru (28 ans) ont été capturés par la Special Task Force dans le district de Dantewada. La brigade de la STF avait été avertie de l’arrivée des deux hommes dans le village de Arla et l’a encerclé avant d’arrêter les deux hommes. Ces derniers étaient recherchés pour leur prétendue implication dans une attaque contre la police ainsi que plusieurs délits commis dans la région. Dans une autre action des autorités, un guérillero a été interpellé dans le district de Kanker. Mangau Ram (36 ans) a été capturé par une équipe conjointe de la police locale et de la Border Security Froce alors qu’il surveillait les mouvements des forces de sécurité dans la forêt de Upperkamta. Les autorités accusent Mangau Ram d’être impliqué dans plusieurs actions reliées à la guérilla maoïste.

Voir le dossier: Inde-Népal avec les tags: - - - Nos sources
23 octobre 2014

Turquie : Affrontements l’université d’Istanbul

L’université d’Istanbul est depuis toujours le terrain d’affrontement entre les étudiants fascistes et ceux de la gauche révolutionnaire, mais ces derniers doivent maintenant affrontés les islamistes qui ont longtemps bénéficié de la protection de la police et des autorités. Les islamistes qui s’en prennent aux étudiantes, les agressant pour le simple fait de s’asseoir à côté d’un garçon, ont fait un pas dans l’escalade le 26 septembre, en attaquant avec des gourdins et des couteaux un rassemblement anti-jihadiste organisé par des militants de gauche et/ou kurdes sur le campus de la faculté de sciences humaines, dans le district de Beyazit.

Depuis, le campus est sous tension. Les échauffourées se sont multipliées et la police y a procédé à des descentes musclées ponctuées de multiples arrestations... visant les étudiants de gauches. Ceux-ci ont été insultés par les policiers, menacés avec des armes et, pour certains, frappés à terre.

Voir le dossier: Turquie-Kurdistan avec les tags: - Nos sources
23 octobre 2014

Mexique : Attaque solidaire des prisonniers anarchistes

Dans la nuit du 12 octobre,deux agences bancaires ont été attaquées avec des pierres et des cocktails Molotov à Iztapalapa (Mexico) en solidarité avec les quatre anarchistes emprisonnés en grève de la faim depuis le 1er octobre (leur grève s’est achevée le 17). Le communiqué (Lire ici) présente l’action comme une "réponse au harcèlement des camarades par des gardes, les médecins et le personnel des institutions pénitentiaires".

Voir le dossier: Amérique Latine avec les tags: - - Nos sources
23 octobre 2014

Maroc : Peine doublée en appel pour Wafaa Charaf

Le jugement est tombé le lundi 20 octobre. La cour d’appel de Tanger a condamné Wafaa Charaf à deux ans de prison ferme. Militante au sein de la jeunesse du parti marxiste la Voix démocratique (Annahj Addimocrati), membre de l’Association marocaine des droits humains (AMDH) et du Mouvement du 20 février, elle avait été condamnée en première instance, le 11 août dernier, à un an de prison ferme et à une amende équivalente à 5 000 euros pour «  mensonges et diffamation  ».

Wafaa Charaf a été mise en détention préventive le 9 juillet à Tanger après avoir porté plainte contre la police pour enlèvement, séquestration et menaces. Abandonnée sur une route à douze kilomètres de Tanger, elle venait de participer, le 27 avril, à un rassemblement de soutien à des ouvriers de la multinationale américaine Greif (numéro un mondial de l’emballage industriel), licenciés après la création d’une section syndicale. Tanger, située à moins de 14 kilomètres du continent européen, dispose d’une zone franche qui confère de nombreux avantages (exonération de charges fiscales et sociales) aux entreprises qui s’y installent.

Wafaa Charaf comparaissait en même temps que Boubker El Khamlichi, dirigeant de la Voix démocratique, condamné à un an de prison avec sursis et à une amende pour «  entrave à l’enquête  ». Il avait pourtant été acquitté lors du premier procès.

Voir le dossier: Monde arabe et Iran avec les tags: - Nos sources
23 octobre 2014

Papouasie : Deux journalistes en procès

Les deux journalistes français seront jugés aujourd’hui par les autorités indonésiennes à Jayapura en Papouasie occidentale sur l’accusation d’’usage abusif de visas d’entrée’, après avoir été arrêtés en août dernier alors qu’ils réalisaient un reportage pour Arte. Ils ont été interpellés après une rencontre avec le chef du Conseil tribal Lani Besar dans les hautes terres de Papouasie, lequel a également été arrêté.

Ces arrestations relèvent de la politique de black out par laquelle les autorités indonésiennes couvrent la répression des populations tribales de Papouasie, soumises à une brutale occupation indonésienne depuis 1963. Au moins 74 prisonniers politiques papous étaient détenus en Indonésie en septembre 2014. Nombre d’entre eux ont subi des arrestations arbitraires, la torture, la violence, des abus, des procès inéquitables et la négligence.

Image d’archive de la terreur indonésienne contre les autochtones papous

Voir le dossier: Reste de l’Asie et Océanie avec les tags: - Nos sources
23 octobre 2014

Paraguay : Le gouvernement refuse l’échange de prisonniers

Une vidéo montrant des deux prisonniers de l’Ejército del Pueblo Paraguayo (Armée du Peuple Paraguayen, EPP) a été diffusée. Il s’agit de l’héritier d’une des grandes familles de l’oligarchie, et d’un policier capturé par la guérilla. L’EPP avait proposé de libérer le policier le 14 octobre en échange de six de ses membres, mais le ministre de l’intérieur, Franciscio De Vargas, a déclaré hier mercredi qu’une négociation avec l’EPP était "impossible".

Le policier (à gauche) et l’héritier (à droite) détenus par la guérilla

Voir le dossier: Amérique Latine avec les tags: - - Nos sources
23 octobre 2014

France : Incidents entre CRS et sans-papiers à Calais

De violents affrontements ont eu lieu hier mercredi entre les forces de l’ordre et des centaines de migrants, qui tentaient, comme depuis le début de la semaine, de prendre d’assaut des poids lourds à destination du Royaume-Uni. Une quarantaine de CRS se sont efforcés toute la journée d’empêcher les migrants – en majorité des Ethiopiens et des Erythréens – de monter à bord des camions, en faisant notamment usage de gaz lacrymogènes. 100 policiers et gendarmes supplémentaires ont été affecté à Calais, portant le total des effectifs des forces de sécurité à 450 policiers et gendarmes.

Voir le dossier: France - Autres sujets avec les tags: - - Nos sources
22 octobre 2014

Inde : Nouvelles dispositions anti-maoïstes

Faisant le grand écart par rapport à la politique du gouvernement précédent dans la gestion de la ’question maoïste’, le nouveau gouvernement de Narendra Modi élu en mai dernier vient de prendre de nouvelles dispositions pour lutter contre la guérilla maoïste. Selon le texte, ’l’état a le devoir de faire résolument face à la violence maoïste et se réserve le droit d’utiliser tout élément de son autorité nationale contre l’organisation dès que la situation le justifie’. ’Tout élément’, cela signifie n’importe quel pouvoir se trouvant sous le commandement de l’état, que ce soit l’armée, la force aérienne, etc. Dès que lest autorités auront décidé que la situation l’exige, toutes les forces militaires pourront être déployées contre les maoïstes.

Malgré toutes les dispositions prises par l’ancien premier ministre Chidambaram pour se débarrasser de la ’menace rouge’, ce dernier avait toujours rejeté l’utilisation de l’armée et de la force aérienne.

Voir le dossier: Inde-Népal avec les tags: - - - Nos sources
22 octobre 2014

Bruxelles : Soirée de solidarité avec Nikos Maziotis

Demain, 23 octobre à 19h, soirée de solidarité avec Nikos Maziotis

Ce jeudi nous organiserons une soirée de solidarité avec le prisonnier anarchiste grec Nikos Maziotis Nikos était passé à la clandestinité dans l’attente de son procès pour de nombreuses actions spectaculaires contre le capitalisme grec. Il a été blessé et arrêté le 16 juillet dernier lors d’une fusillade dans le quartier touristique d’Athènes, suite à un simple contrôle d’identité.

Lors de cette soirée :
- Intervention téléphonique de Marco Camenisch (prisonnier anarchiste en Suisse).
- Débat sur la répression en Grèce avec une intervenante de "L’assemblée anarchiste contre les prisons de type-c" d’Athènes.
- Projection du documentaire "Entretien avec Lutte Révolutionnaire  ", interview réalisée par le Secours Rouge de Nikos Maziotis et de Paula Roupa avant leur passage à la clandestinité.
- Infothèque ouverte.

Au Pianofabriek  , Rue du Fort 35, 1060 Saint-Gilles, à 19h.

Vendredi, 24 octobre à 17h30, rassemblement de solidarité avec Georges Ibrahim Abdallah

Ce 24 octobre, Georges Ibrahim Abdallah entamera sa 31ème année de prison. Georges avait été condamné pour les actions de la Fraction Armée Révolutionnaire Libanaise à Paris en 1984. Georges est depuis 30 ans un prisonnier communiste, anti-impérialiste et anti-sioniste en France, gardé incarcéré sous pression directe de l’administration américaine et refusant de renier sa lutte.

Rassemblement dés 17h30 devant la résidence de l’ambassadeur de France à Bruxelles Boulevard du Régent 42, Bruxelles (Métro Arts-Loi)

Soirée de solidarité avec Nikos Maziotis Soirée de solidarité avec Nikos Maziotis

22 octobre 2014

Bruxelles : Le Secours Rouge annonce la soirée Maziotis sur Radio Campus

Vous pouvez ré-écouter l’intervention du Secours Rouge de ce 21 octobre en cliquant ici : fichier (Format OGG)
- Si votre navigateur ouvre le fichier automatiquement, vous pouvez le sauvegarder (CTRL+S).
- Si votre navigateur télécharge le fichier directement : vous pouvez le lire à l’aide de VLC Media Player.

22 octobre 2014

France : Alain Pojolat relaxé

En juillet dernier, lors des bombardements de Gaza, Alain Pojolat a déposé à la préfecture de police de Paris, au nom de l’ensemble des organisateurs, deux demande de manifestations de solidarité - qui ont été interdites. Mais les 19 et 26 juillet, à Paris, ce sont des milliers de manifestants qui ont bravé l’interdiction de manifester. Ce mercredi 22 octobre à 9h, au TGI de Paris, Alain Pojolat, comparaissait pour avoir maintenu des manifestations en dépit d’interdictions gouvernementales. Il a été relaxé.

Alain Pojolat du TGI de Paris

Voir le dossier: France - Autres sujets avec les tags: - - Nos sources
22 octobre 2014

Mexique : Affrontements à Chilpancingo

500 manifestants de la Coordination des travailleurs de l’éducation du Guerrero, exigeant la démission du gouverneur de l’Etat, membre du Parti de la révolution démocratique (PRD) ont envahi le siège du PRD à Cilpancingo (capitale du Guerero) et ont mis le feu à du matériel informatique, des documents et des portes. Les familles et les collègues des manifestants disparus d’Iguala issus de l’école normale rurale d’Ayotzinapa, mettent en cause les autorités de la région dans l’absence de résultat des recherches. Depuis dimanche, la police fédérale a pris le contrôle de 14 municipalités du Guerrero (dont Iguala) et d’une de l’Etat de Mexico, Ixtapan de la Sal, en raison des indices de connexion entre les autorités locales et le crime organisé.

Voir le dossier: Amérique Latine avec les tags: - - Nos sources
22 octobre 2014

Belgique : Offensive contre les cheminots grévistes

La N-VA a dénoncé mardi les grèves sauvages qui perturbent le trafic ferroviaire depuis vendredi dernier. La députée De Coninck veut couler dans une loi un protocole d’accord interne à la SNCB, conclu il y a quelques années, visant à éviter les grèves impromptues et minimiser les désagréments pour les usagers du rail. Lors de la législature écoulée, le Sénat avait envisagé la possibilité de le rendre contraignant sous forme d’une loi, avant que le projet ne soit renvoyé au Conseil d’État à la demande du PS.

D’autre part, HR Rail, la société des ressources humaines du groupe SNCB a fait approuver une note précisant une notification des sanctions dans un délai de 10 jours maximum en cas de grève sauvage. La procédure prévoit que le jour suivant la grève, la direction dont dépend le cheminot doit fournir au service RH de la SNCB et au directeur général de HR Rail un rapport circonstancié avec divers éléments (motif de l’action, formes de concertation sociale formelle et informelle, etc.). Dans les mêmes délais, la direction concernée doit disposer de la liste nominative des grévistes et connaître la durée de l’action. Le patron de HR Rail doit ensuite communiquer sa décision motivée au CEO, lequel arrête, le cas échéant, les sanctions à infliger aux grévistes le 5e suivant la grève.

La procédure pourrait être appliquée aux cheminots ayant participé aux grèves de ces derniers jours. Comme sanctions, une amende de 12,50 euros et une retenue sur salaire d’un 1/5e de jour sont prévues. À l’avenir, les actions sauvages seront considérées comme des absences injustifiées.

La grève hier à la gare de Charleroi-Sud

22 octobre 2014

Palestine : L’armée d’occupation tue un enfant et effectue une rafle en Cisjordanie

Les troupes israéliennes ont arrêté, dans la nuit de samedi à dimanche en Cisjordanie, 13 Palestiniens accusés de "provoquer des émeutes" et de recourir à la violence à l’encontre des colons et des forces d’occupation israéliennes. Ces habitants de Qalqilya et des villages de Ramallah, Bethlehem et Hébron, ont été mis en détention pour être interrogés.

Ces arrestations sont survenues suite à la mort d’un adolescent palestinien tué jeudi dans les heurts avec les forces israéliennes survenus tout près de Ramallah. Baha Samir Badr, âgé de 13 ans, gravement blessé par une balle à la poitrine lors de la confrontation avec des soldats israéliens dans le village de Beit Laqia, est mort quelques heures après son arrivée à l’hôpital de Ramallah.

Voir le dossier: Monde arabe et Iran avec les tags: - - Nos sources
22 octobre 2014

Inde : Revers pour la guérilla

Sept cadres maoïstes ont été arrêtés par les forces de sécurité dimanche dans le district de Kanker (Chhattisgarh). Ils ont été interpellés dans les forêts dépendant du commissariat de Koyalibeda par une équipe conjointe de la Border Security Force et de la police locale au cours d’une opération de ratissage dans la région.

Dans le district de Nawada (Bihar), les forces de sécurité ont découvert cinq IED   et une grande quantité d’explosifs dans une cache appartenant à la guérilla. Menant une vaste opération de ratissage en amont d’élections locales qui doivent se tenir dans le district, les forces de sécurité ont désamorcé cinq bombes posées dans les forêts de Hudhudwa. Elles ont également saisi 40 mètres de fil artisanal, 30 mètres de fusible, cinq détonateurs, cinq pressostats ainsi qu’une grande quantité de littérature maoïste.

Voir le dossier: Inde-Népal avec les tags: - - - Nos sources

0 | 15 | 30 | 45 | 60 | 75 | 90 | 105 | 120 | ...

A propos des réseaux sociaux

Contact et abonnement à notre lettre d’information : srapapc@gmail.com

Lien vers le blog du collectif large menant campagne contre le procès de 4 de nos membres➝ NO PROCES

Vignette No procès

Numéro de compte de solidarité : BE09 0016 1210 6957 / Communication : Solidarité

Suivre la vie du site RSS 2.0

SPIP | Plan du site | Qu'est-ce que le RSS?